Accueil À propos de la SCSP Relations avec les gouvernements et Défense des droits Médias Coordonnées Plan du site Vie privée English
   
Société canadienne de la sclérose en plaquesMultiple Sclerosis Society of Canadatrouver un reméde - améliorer la qualité de vie
À propos de la sclérose en plaques Vivre avec la sclérose en plaques Recherche Traitements Donnez maintenant Aidez-nous Évenements spéciaux

 



Nouvelles sur la recherche et communications médicales
    partager +

Fatigue et cognition chez les personnes atteintes de sclérose en plaques traitées par l’interféron bêta

Afficher ou imprimer ce document dans son format original.

Vous devez télécharger ADOBE ACROBAT READER pour afficher le document ci-dessus - c'est GRATUIT..

Communication médicale
Le 4 novembre 2010

Résumé

Fatigue et cognition chez les personnes atteintes de sclérose en plaques traitées par l’interféron bêta. Melanson M, Grossberndt A, Klowak M, Leong C, Frost EE, Prout M, Le Dorze JA, Gramlich C, Doupe M, Wong L, Esfahani F, Gomori A, Namaka M. Int J Neurosci. 2010 Oct;120(10):631-40.

Détails

Les effets de l’interféron bêta sur la fatigue et les déficits cognitifs ont été mesurés chez 50 patients présentant une forme rémittente de sclérose en plaques (issus d’un seul centre). Deux évaluations prétraitement ont été effectuées, soit au départ ainsi que trois mois plus tard. Trois mois après le début de l’étude, on a instauré chez les participants un traitement par injection sous-cutanée d’interféron bêta-1a ou d’interféron bêta-1b ou un traitement par injection intramusculaire d’interféron bêta-1a. D’autres évaluations ont été répétées au 6e et au 12e mois, soit à la 3e et à la 4e visite de suivi. Les critères d’évaluation co‑primaires étaient les variations du niveau de fatigue (au moyen de l’échelle MFIS – Modified Fatigue Impact Scale) et les changements dans la fonction cognitive (au moyen d’une batterie de tests neuropsychologiques – Brief Repeatable Battery of Neuropsychological Tests), à partir de la première évaluation prétraitement jusqu'aux 3e et 4e rendez-vous de suivi. Des données ont été relevées auprès de 40 patients, lors du suivi.

Les caractéristiques démographiques et pathologiques des groupes de participants étaient les mêmes avant le traitement. Les patients traités par l’interféron bêta-1a administré par voie sous-cutanée ont vu leur fatigue diminuer, comparés au groupe traité par injections intramusculaires d’interféron bêta-1a (P = 0,04) et au groupe traité par l’interféron bêta-1b (P = 0,09). Cinq des 17 indices cognitifs à l’étude ont été améliorés dans tous les groupes.

Les résultats de cette étude laissent supposer que l’interféron bêta peut contribuer à une diminution de la fatigue et des déficits cognitifs chez les personnes atteintes d’une forme rémittente de sclérose en plaques. Ces observations devront toutefois être vérifiées dans le cadre de vastes essais comparatifs à répartition aléatoire.


Recherche et programmes nationaux
Available in English.



partager +

Avis de non-responsabilité
La Société canadienne de la sclérose en plaques est un organisme de bienfaisance bénévole et indépendant. Elle n’approuve ni ne recommande aucun produit ou traitement, mais renseigne sa clientèle afin que celle-ci puisse prendre des décisions éclairées.

Haut de page

ligne
 

Société canadienne de la sclérose en plaques
Ligne sans frais pour joindre votre division : 1 800 268-7582

Courriel : cliquez ici info@scleroseenplaques.ca
(Veuillez inscrire le nom de votre municipalité et de votre province dans votre courriel.)

© Société canadienne de la sclérose en plaques