Société canadienne de la sclérose en plaques

Conseil d'administration 2021-2022

Le conseil d'administration gère les affaires internes de la Société de la SP. Plus particulièrement, il a pour mandat de prendre, de contrôler et de modifier les décisions en matière de politique nationale portant sur tous les niveaux de la Société de la SP; de fournir une orientation stratégique globale et de suivre le progrès stratégique; d’approuver le budget consolidé annuel; de contrôler et d’approuver les états financiers; de surveiller le travail du président et chef de la direction; de prendre des décisions en matière d’investissement au niveau national.

Bon nombre de membres du conseil d’administration national ont la SP ou sont touchés de près par cette maladie. La qualité de la surveillance assurée par ce dernier repose sur ces perspectives déterminantes et bien d’autres. La Société de la SP accorde beaucoup d’importance à la vie privée des personnes atteintes de SP et elle s’assure de protéger celle-ci. C’est pourquoi elle n’exige pas des bénévoles de dévoiler le fait qu’ils ont la SP ou que l’un de leurs proches en est atteint.

Dirigeants

Marilyn Emery (Ontario), présidente

Marilyn Emery

Depuis plus de trente ans, madame Marilyn Emery se distingue comme chef de file du système de soins de santé de l’Ontario par le rôle transformateur qu’elle joue au sein de celui-ci et les résultats exceptionnels auxquels elle a contribué dans le cadre de divers postes de direction ou relevant du secteur clinique.

Au cours des douze dernières années, madame Emery a dirigé le réaménagement inédit du Women’s College Hospital (WCH) pour faire de ce dernier le seul hôpital de jour à vocation universitaire du Canada axé sur la santé des femmes.

Sa passion et sa détermination à révolutionner les soins de santé et à combler les lacunes en la matière en misant sur l’innovation dans les domaines de la pratique clinique, de la recherche et de la formation ont permis la mise en œuvre de solutions originales destinées à remédier aux problèmes les plus pressants touchant notre système de santé.

Tout en préconisant une approche axée sur la prestation de soins adaptés et inclusifs, centrés sur le patient, madame Emery poursuit son engagement à promouvoir la santé des femmes et des filles grâce à l’établissement de partenariats et de services communautaires exhaustifs, comme ceux qui ont déjà permis d’améliorer l’accès aux soins et aux services et d’atténuer ce qui y faisait obstacle au profit des diverses communautés servies par le WCH.

En plus d’occuper le poste de chef de la direction du WCH, madame Emery est reconnue comme l’un des chefs de file les plus avant-gardistes du secteur de la Santé de l’Ontario. C’est en 1989 qu’elle a commencé à occuper des postes de direction dans le milieu hospitalier. Lorsqu’elle dirigeait le St. Joseph’s Health Centre, elle a non seulement permis l’amélioration des résultats financiers et opérationnels de cet établissement, mais elle a aussi contribué à réinventer l’expérience du patient, ce qui s’est traduit par la plus grande hausse du degré de satisfaction des patients jamais atteinte par un hôpital ontarien. En tant que présidente et chef de la direction du Markham Stouffville Hospital, madame Emery a supervisé la construction d’un nouvel hôpital communautaire de 220 lits – achevé dans les délais prévus et en deçà du budget. Alors qu’elle était à la tête du Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Centre-Est, elle a dirigé la planification, la coordination et l’intégration de services de soins de santé destinés à une population de 1,4 million de personnes.

Au fil des ans, madame Emery a joué un rôle de mentor auprès d’un grand nombre de professionnels de la santé, de chercheurs et de cadres, qu’elle a appuyés aux débuts de leur carrière. Son implication à ce chapitre a grandement contribué à l’accroissement de la représentation des femmes aux postes de cadre ou de direction au sein du WCH ainsi qu’à l’échelle du pays.

Reconnue pour son leadership, son audace et son esprit novateur, madame Emery est aussi une conférencière inspirante et très appréciée. Elle détient une maîtrise axée sur l’enseignement des sciences infirmières de l’Université de l’Ouest de l’Ontario.

Susan Senecal (Colombie-Britannique), vice-présidente

Susan Senecal

Madame Susan Senecal occupe le poste de présidente et chef de la direction des Services alimentaires A&W du Canada Inc. À ce titre, elle est responsable des stratégies de marketing et de croissance des affaires de l’une des principales chaînes de restaurants du pays.

Madame Senecal s’est jointe à la chaîne A&W en 1992 et y a occupé divers postes aux responsabilités croissantes en lien avec l’exploitation, le développement et le marketing. Elle a par ailleurs assumé un rôle d’administratrice au sein du conseil de l’association Restaurants Canada, dont elle a également assuré la présidence auparavant. Elle a en outre siégé au conseil d’administration de la coopérative d’épargne et de crédit Coast Capital Savings, établie en Colombie-Britannique. Madame Senecal détient un baccalauréat en science de l’Université McGill.

Madame Senecal joue un rôle clé dans le cadre du partenariat unissant A&W et la Société canadienne de la SP. Depuis déjà dix ans, A&W et la Société de la SP mènent conjointement une campagne de collecte de fonds dont l’événement phare est le Rendez-vous A&W pour stopper la SP, tenu en août, chaque année. Depuis 2009, la chaîne A&W est parvenue à recueillir treize millions de dollars au profit de la Société de la SP et du mandat que celle-ci s’est donné de contribuer à la découverte du remède contre la SP et à l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par cette maladie.

John Folka (Colombie-Britannique), président sortant

John Folka

Monsieur John Folka est titulaire d’un baccalauréat ès arts (économie) de l’Université Simon Fraser et est devenu comptable agréé à l’issue d’un stage effectué auprès du cabinet de services professionnels KPMG. Il travaille actuellement à titre d’associé au sein de la division KPMG Enterprise, offrant ses services à des entreprises privées ainsi qu’à des organismes sans but lucratif.

Monsieur Folka a commencé à s’impliquer auprès de la Société de la SP en 1999 en participant au tournoi de golf baptisé « MS 100 Hole Golf Challenge » et au Vélotour SP. Ancien président du conseil d’administration de la Division de la Colombie-Britannique et du Yukon, il fait maintenant partie de divers comités de ce conseil.

John Clifford (Ontario), secrétaire

John Clifford

Monsieur John Clifford est associé principal au cabinet d’avocats McMillan LLP (Toronto), au sein duquel il exerce le droit dans le domaine des fusions-acquisitions. Il possède une vaste expérience dans l’offre de services-conseils à divers groupes de clients relativement à l’acquisition et au dessaisissement à l’échelle nationale et internationale, de même qu’aux obligations juridiques en lien avec l’établissement d’entreprises au Canada. M. Clifford est par ailleurs un spécialiste réputé du droit sur la concurrence.

M. Clifford œuvre avec dévouement à titre de bénévole auprès de la Société canadienne de la SP depuis 2002, année où il a été élu pour la première fois au conseil d’administration de la Division de l’Ontario et du Nunavut. En tant que membre de ce conseil de 2002 à 2014, il a occupé divers postes, dont ceux de président, de vice-président et de conseiller juridique honoraire. M. Clifford a également siégé au conseil d’administration de la Société de la SP de 2007 à 2011. Durant ses mandats au sein des conseils de la Société de la SP et de la Division de l’Ontario, monsieur Clifford a été un membre très actif de divers comités, tant à l’échelon divisionnaire que national. Il a notamment assuré la présidence des comités de la gouvernance de la Société de la SP et de la Division de l’Ontario et du Nunavut ainsi que celle du comité des relations avec les gouvernements. Il a aussi été membre du comité directeur de la Campagne stopSP en Ontario.

Joe Healey (Manitoba), trésorièr

Joe Healey

Monsieur Joe Healey est associé directeur chez Ernst & Young, au bureau de Winnipeg. Président sortant du conseil de la Division du Manitoba, il agit à titre de bénévole auprès de cette division. Il soutient activement la Marche de l’espoir et le Vélotour SP, notamment en participant à ces deux événements. Par ailleurs, il a présidé le comité organisateur du Vélotour SP en 2014.

M. Healey a cumulé plus de vingt années d’expérience en matière de transactions et de restructuration, offrant des services-conseils à une clientèle à l’œuvre dans un large éventail de secteurs d’activité, y compris l’agriculture, les transports, l’aviation, les services pétroliers, l’exploitation d’oléoducs, la construction, la production et la distribution, l’immobilier, l’aquaculture, la foresterie, la transformation des aliments, les technologies et le commerce de détail.

Avant de se joindre au bureau de Winnipeg de la firme Ernst & Young en 2008, M. Healey avait travaillé pour cette dernière à St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador, ainsi qu’à à Saint John, au Nouveau-Brunswick, et à Edmonton, en Alberta, occupant différents postes à responsabilités croissantes dans le cadre desquels il a rempli divers mandats en lien avec la restructuration et l’insolvabilité d’entreprises, en plus d’offrir des services consultatifs en matière de fusion, d’acquisition et d’évaluation. Il préside actuellement le comité des investissements et siège au comité des finances, de la vérification et de la gestion des risques.

Administrateurs

Lynda Archambault (Québec)

Lynda Archambault

Madame Lynda Archambault a appris qu’elle avait la SP le 23 octobre 1994. Au cours des dix années qui ont suivi, elle a gardé cela pour elle, et ce, pour plusieurs raisons, dont la volonté de protéger ses enfants.

Mme Archambault a par la suite éprouvé le besoin de s’impliquer auprès de la Société de la SP, d’abord pour donner de l’espoir à ses filles, puis pour contribuer à changer l’image de la sclérose en plaques aux yeux des gens, étant donné qu’elle avait rencontré bon nombre de personnes au cours des dernières années qui en savaient peu sur cette maladie ou qui avaient des idées fausses à propos de celle-ci.

C’est ainsi qu’en 2004, elle et son mari ont participé pour la première fois au Vélotour SP, tenu par la Division du Québec de la Société de la SP.

Depuis quinze ans, Mme Archambault recrute les membres de son équipe, les Pédaliers de l’avenir, parmi ses amis et d’autres membres de son entourage, et chaque participant recruté se doit d’atteindre un seuil minimal de collecte de fonds afin de maximiser les résultats de l’équipe. Si certains souhaitent s’impliquer sans toutefois prendre part au Vélotour SP, Mme Archambault leur offre la possibilité de participer comme bénévole à l’un des événements de collecte de fonds qu’elle organise.

Mme Archambault et son équipe déploient tous les ans beaucoup d’efforts pour amasser des fonds en vue du Vélotour SP. Depuis 2004, des sommes importantes ont été remises par les Pédaliers de l’avenir à la Société canadienne de la SP, et le montant total amassé par l’équipe s’approche graduellement du million de dollars.

Le second événement organisé par Mme Archambault et les membres de son équipe consiste en une soirée d’humour. Cet événement très couru attire d’année en année quelque 200 personnes et permet d’amasser 100 000 $.

Mme Archambault est une femme extrêmement déterminée qui mobilise chaque année un grand nombre de personnes au profit de la Société de la SP. Elle siège également au conseil d’administration de la Division du Québec de l’organisme. Ce qui la rend le plus fière est de rassembler tous ces gens vers un but commun.

Dr Michael Giuffre (Alberta)

Michael Giuffre

En plus d’agir à titre de professeur clinicien de sciences cardiaques et de pédiatrie à l’Université de Calgary, le Dr Giuffre poursuit sa pratique clinique et ses activités en recherche cardiovasculaire. Il s’implique par ailleurs de façon continue dans les domaines des soins de santé et des biotechnologies. Dans le passé, le Dr Giuffre a été président de la Calgary and Area Physicians Association (CAPA) ainsi que représentant du conseil d’administration de la région sanitaire de Calgary (Calgary Health Region). Titulaire d’un baccalauréat ès sciences en biologie cellulaire et microbienne, d’un doctorat en médecine et d’une maîtrise en administration des affaires, le Dr Giuffre est un spécialiste certifié du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada en pédiatrie, en cardiologie pédiatrique et en électrophysiologie pédiatrique (sous-spécialité). Il est membre du conseil médical consultatif de la SADS Foundation. Il a été membre pendant six ans du conseil d’administration de Unicef Canada, et membre durant neuf ans de l’Alberta Medical Association (AMA). Il a également été membre du conseil d’administration de l’Association médicale canadienne (AMC) et siège actuellement à deux comités de cet organisme, soit celui des mises en candidature et celui relatif à la santé des Autochtones. Il a également agi à titre de contact médecin-député pour l’AMC. Le Dr Giuffre a été nommé membre émérite de l’American Academy of Cardiology et est actuellement membre du conseil d’administration de plusieurs entreprises du domaine des biotechnologies, en plus de présider le conseil d’administration de Foodchek Systems Inc.

Kent Kirkpatrick (Ontario)

Kent Kirkpatrick

Diplômé de l’Université Western, monsieur Kent Kirkpatrick a fait carrière durant 30 ans dans le domaine de l’administration municipale jusqu’à ce qu’il prenne sa retraite en 2016, après avoir occupé le poste de directeur général de la Ville d’Ottawa pendant douze ans.

Depuis le début de sa carrière, monsieur Kirkpatrick a toujours participé activement à la vie communautaire des localités où il résidait ou travaillait. Il a notamment été conseiller municipal à Carleton Place durant quatre mandats consécutifs. Il est lauréat de la Médaille du Jubilé de diamant de la Reine ainsi que du prix d’excellence décerné par le Département d’études en administration locale de l’Université Western. Il détient également un grade honorifique de l’Algonquin College – distinction attribuée par cet établissement en reconnaissance de réalisations exemplaires au chapitre de l’éducation, de l’industrie, des services communautaires ou en lien avec d’autres domaines de leadership.

Monsieur Kirkpatrick compte à son actif un engagement de longue date envers la Société canadienne de la SP. Peu de temps après avoir reçu un diagnostic de SP en 1998, il a commencé à faire du bénévolat à titre de membre du conseil de la Section Ottawa. En 2011, il rejoignait les rangs du conseil de la Division de l’Ontario et du Nunavut, au sein duquel il occupe actuellement le poste de président. En 2016, le conseil d’administration de la Société de la SP lui a demandé de présider le groupe de travail axé sur la collectivité, qui, après avoir collaboré avec des bénévoles et des employés à l’œuvre dans tout le pays, a fait part de ses conclusions en 2018 relativement à un modèle de collaboration avec la collectivité dont il a recommandé l’adoption aux membres du conseil d’administration.

Brian Kusisto (Saskatchewan)

Brian Kusisto

Monsieur Brian Kusisto est le président du groupe Sexton Family of Companies, dont font partie quatre entreprises familiales à l’œuvre dans le secteur des matériaux de construction. Avant d’être nommé président du groupe en février, M. Kusisto a assumé les fonctions de chef de la direction de ces quatre entreprises durant les treize dernières années. L’objectif qu’il s’est donné pour les quelques années à venir sur le plan professionnel consiste à assurer avec succès le transfert de propriété de ce groupe d’entreprises – fondé il y a 53 ans – au profit de la troisième génération de sa famille.

La sclérose en place s’est immiscée dans la vie de M. Kusisto lorsque sa mère a reçu un diagnostic de SP, alors qu’il était encore très jeune. À l’âge adulte, il a commencé à se passionner pour l’alpinisme, ce qui l’a amené à effectuer l’ascension de trois sommets majeurs dans le monde à titre de collecteur de fonds au profit d’organismes de bienfaisance qu’il tenait personnellement à soutenir, y compris la Fondation canadienne du foie et la Stephen Lewis Foundation. En 2011, il a fait l’ascension de l’Aconcagua – soit le plus haut sommet situé en dehors de la chaîne de l’Himalaya – afin d’amasser des fonds pour la Société canadienne de la SP et souligner ainsi la mémoire de sa mère.

Guy Langevin (Québec)

Guy Langevin

Monsieur Guy Langevin est conseiller de direction. Il possède plus de 30 ans d’expérience, années durant lesquelles il a occupé des postes de direction (dirigeant principal de l’information, chef des opérations et chef de la direction) au sein de sociétés des secteurs privé et public.

Son parcours professionnel a amené M. Langevin à contribuer à la gestion des risques, de même qu’à l’élaboration et à la mise en œuvre de stratégies novatrices. Il a en outre acquis une vaste expérience de dirigeant sur la scène internationale dans divers domaines, dont les technologies de l’information, la cybersécurité, la gestion de projet, la gestion budgétaire, l’exploitation, la fabrication, les chaînes d’approvisionnement, la logistique, la conformité aux lois du commerce international, les systèmes d’information, les télécommunications et la gestion du risque d’entreprise.

Doué d’une grande facilité d’apprentissage, M. Langevin cerne rapidement le fonctionnement des organismes complexes, les principaux risques et les facteurs de réussite, et est en mesure d’élaborer et d’expliquer des stratégies à l’aide de modèles simples à appliquer. Ayant en outre acquis une expérience approfondie de la cybersécurité, des technologies de l’information, des télécommunications, des finances, de la fabrication, des chaînes d’approvisionnement et de l’exploitation, il a la capacité de faire un rapprochement entre les univers bien différents de ces champs d’activité essentiels en vue de l’atteinte de résultats exceptionnels.

Après avoir œuvré près de 15 ans au sein du conseil d’administration de divers organismes sans but lucratif, il a obtenu en 2021 le titre de directeur agréé (C.Dir.) dans le cadre du programme de formation « The Directors College ».

Bilingue, M. Langevin est également ingénieur. Il détient en outre une maîtrise en gestion de projets et une accréditation CGEIT de l’association ISACA.

Sur le plan personnel, M. Langevin est grand-père et moniteur de ski passionné au Québec.

Shashi Malik (Alberta)

Shashi Malik

Shashi Malik, MAcc, CPA, CA, J.D., TEP, occupe un poste d’associé principal au cabinet d’avocats Miller Thomson, où il exerce dans le domaine du droit fiscal. Dans le cadre de ses fonctions, il prête main-forte à ses clients en matière de fusion, d’acquisition et de réorganisation d’entreprises. Il a travaillé comme associé directeur au sein du bureau de Calgary et a siégé au comité directeur du cabinet Miller Thomson de janvier 2014 à janvier 2019.

M. Malik procure des conseils au chapitre de la fiscalité en ce qui a trait aux questions suivantes : portefeuilles d’actions de sociétés fermées et ouvertes, financement par emprunt, flux de ressources fondé sur les structures de financement, recours à des partenariats et à des fiducies comme vecteurs parallèles en matière d’affaires, structuration d’investissements transfrontaliers et structuration fiscale, et service-conseil aux sociétés multinationales privées. M. Malik est régulièrement consulté relativement à l’acquisition efficace sur le plan fiscal d’entreprises canadiennes par des sociétés multinationales (notamment en ce qui concerne les entités hybrides et les titres échangeables), de même qu’à des restructurations d’entreprises auxquelles participent des entités multinationales et dont l’objectif est de renforcer l’efficacité fiscale tout en facilitant les mouvements de fonds.

Par ailleurs, M. Malik possède une vaste expérience au chapitre de la résolution de différends avec l’administration fiscale. Son expérience en matière de fiscalité englobe un large éventail de questions commerciales et organisationnelles, tels les conventions d’actionnaires, les ententes de partenariats et les différends entre actionnaires.

À propos des autres rôles de premier plan qu’il compte à son actif, précisons que M. Malik a été membre du comité des statuts et des règlements de l’Institute of Chartered Accountants of Alberta (ICAA – institut des comptables agréés de l’Alberta) de 2009 à 2017. Actuellement, il agit à titre d’administrateur auprès de plusieurs entreprises privées et siège au conseil du bureau de Calgary de la Société de la SP.

Avant d’amorcer sa carrière d’avocat, M. Malik a travaillé comme responsable de la fiscalité au sein de deux cabinets de comptables agréés d’envergure nationale et a enseigné au ICAA. Par ailleurs, il prend souvent la parole au nom de la Fondation canadienne de fiscalité et de la Society of Trust and Estate Practitioners (société des praticiens de fiducie et succession) relativement à divers sujets, comme la planification fiscale pour les sociétés du secteur privé et leurs actionnaires, la réglementation en lien avec l’impôt sur le revenu fractionné – paragraphe 55(2), l’assurance-vie et la planification successorale, les modifications à la Convention fiscale entre le Canada et les États-Unis et les investissements transfrontaliers, la réglementation relative aux biens canadiens imposables, ainsi que les pratiques saines en matière de fiscalité et l’imputabilité des conseillers fiscaux.

Jean-Sylvain Ouellette (Québec)

Jean-Sylvain Ouellette

Monsieur Ouellette œuvre avec dévouement à titre de bénévole auprès de la Société canadienne de la SP depuis 2016 où il a été élu à titre de président du conseil d’administration de la Section Montérégie. Depuis, il participe activement aux activités de collecte de fonds de la section. Il s’est également impliqué à l’échelon national de l’organisme en tant que membre du groupe de travail chargé de mettre en place le modèle de collaboration avec la collectivité, de même qu’à titre de représentant de la collectivité au sein des comités d’examen des demandes soumises à l’occasion du concours annuel de subventions et de bourses de recherche de la Société canadienne de la sclérose en plaques.

M. Ouellette détient un baccalauréat et une maîtrise en administration (MBA). Sur le plan professionnel, il a occupé différentes fonctions stratégiques dans plusieurs secteurs d’affaires de la Banque Nationale du Canada durant près de 30 ans.

Rheanna Robinson (Colombie-Britannique)

Rheanna Robinson

Madame Rheanna Robinson, Ph. D., est une mère et une chercheuse métisse qui défend le droit des personnes autochtones à la santé et à l’éducation. Elle a grandi sur le territoire des Wet’suwet'en (Smithers, C.-B.) et vit depuis vingt ans sur le territoire de la Première Nation Lheidl T’enneh (Prince George, C.-B.). Mme Robinson a obtenu un doctorat en sciences de l’éducation de l’Université de la Colombie-Britannique dans la vallée du bas Fraser, mais elle ressent beaucoup d’attachement pour le nord de la Colombie-Britannique et pour tout ce que cette région a à offrir.

Bien qu’elle ait reçu un diagnostic de SP en 1997, à l’âge de 19 ans, Mme Robinson a poursuivi ses objectifs et ses rêves avec détermination et en faisant face à l’adversité. Les expériences qu’elle a vécues lors de ses études postsecondaires l’ont incitée à réaliser son souhait de contribuer à la recherche et à l’application des connaissances et de prendre part à un important dialogue collectif sur les priorités des personnes autochtones et de leurs collectivités.

Avant de mettre sur pause sa carrière bien remplie de professeure à l’Université du nord de la Colombie-Britannique en raison d’une progression marquée de la SP, Mme Robinson n’avait jamais dit ouvertement qu’elle était atteinte de cette maladie. Or, aujourd’hui, elle agit en tant qu’ambassadrice de la Société de la SP, et le fait d’avoir dévoilé le diagnostic qu’elle a reçu lui permet d’attirer l’attention sur les répercussions de la SP parmi les peuples autochtones et sur les obstacles systémiques qui existent au sein du système de soins de santé.

Entièrement vouée aux principes d’équité, de diversité et d’inclusion, Mme Robinson se réjouit à l’idée de s’engager plus activement aux côtés de la Société canadienne de la SP et de contribuer à l’élargissement des perspectives et des voix, et ce, au profit de tous les Canadiens touchés par la sclérose en plaques.

Tracey Wahba (Saskatchewan)

Tracey Wahba

Madame Tracey Wahba a obtenu un baccalauréat en sciences infirmières de l’Université de Calgary en 2003. À ce jour, elle a exercé ses fonctions en Thaïlande, dans les régions rurales de l’Alberta, à Calgary, à Regina et en Haïti. Elle travaille actuellement comme infirmière autorisée dans un service d’urgence de Saskatoon.

Mme Wahba habite à Saskatoon, en Saskatchewan, avec son mari et leurs trois jeunes enfants. Bénévole à l’école de ses enfants, elle a fait partie pendant cinq ans du conseil de l’établissement préscolaire ayant été fréquenté par ceux-ci.

Mme Wahba a commencé à s’impliquer auprès de la Société de la SP peu de temps après avoir reçu un diagnostic de sclérose en plaques, en 2011. En 2012, elle a formé une équipe de cyclistes, The Remyelinators, en vue du Vélotour SP de sa province. Depuis, l’équipe a amassé plus de 194 500 $ dans le cadre de cet événement. En tant que championne de la commandite, Mme Wahba a eu la chance de participer à diverses randonnées cyclistes organisées aux États Unis au profit de la lutte contre la SP.

Depuis qu’elle a appris qu’elle avait la SP, Mme Wahba a agi à titre de mentore auprès de plusieurs jeunes femmes devant elles aussi composer avec la sclérose en plaques.

Kim Wilson (Nouveau-Brunswick)

Kim Wilson

Madame Kim Wilson œuvre avec dévouement à titre de bénévole auprès de la Société canadienne de la SP depuis 1989. Présidente actuelle du conseil de la Division de l’Atlantique, elle est également membre du groupe de travail axé sur la collectivité. Elle collabore par ailleurs de façon active à la collecte de fonds au profit de la Société de la SP dans le cadre du Vélotour SP du Nouveau-Brunswick, auquel elle participe annuellement. 

Directrice générale régionale au sein de l’entreprise Hillcore Atlantic Retirement Living, madame Wilson a occupé divers postes de gestion dans les domaines des télécommunications et des jeux de hasard. Elle détient un certificat en responsabilité sociale d’entreprise du University of St-Michael’s College, établissement fédéré avec l’Université de Toronto, de même qu’un baccalauréat en relations publiques (avec concentration en français) de l’Université Mount Saint Vincent, à Halifax.

Présidente et chef de la direction de la Société de la SP, Pamela Valentine

Open navigation