Dre. Yunyan Zhang

Professeure adjointe de recherche (professeure agrégée de recherche à partir du 1er juillet 2018), départements de radiologie et des neurosciences cliniques, Université de Calgary

La Dre Zhang a obtenu en 2007 un doctorat en imagerie médicale dans le cadre du programme d’études supérieures en génie biomédical offert par l’Université de Calgary. La formation qu’elle avait suivie en Chine auparavant lui a aussi permis d’obtenir une maîtrise en neuro-imagerie ainsi qu’un diplôme de médecine, complété par une spécialisation en radiologie. De 2007 à 2010, elle a également suivi des stages de recherche postdoctorale à l’Université de Calgary et à l’Université de la Colombie-Britannique. Ses travaux de recherche portent sur la SP et sont particulièrement axés sur l’utilisation de l’imagerie par résonance magnétique (IRM).


Questions et réponses avec la Dre Zhang

Qu’est-ce qui vous a amenée à vous intéresser à la recherche sur la SP? Qu’est-ce qui vous incite à poursuivre des travaux dans ce domaine?

Depuis le début de mes études de niveau doctoral, mon intérêt pour la SP n’a cessé de croître. L’absence de remède contre la SP et le manque de connaissances qui permettraient de comprendre les mécanismes sous-jacents de la progression de cette maladie sont pour moi des lacunes importantes qui m’incitent à contribuer à l’avancement de la recherche sur la sclérose en plaques.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans la recherche et quels sont les plus grands défis auxquels vous faites face?

L’étape de la découverte est ce qui me procure le plus de satisfaction. Le processus qui consiste à vérifier une hypothèse peut s’avérer difficile parfois.

Quelle importance accordez-vous à la collaboration et dans quelle mesure y avez-vous recours dans le cadre de vos travaux de recherche?

La collaboration occupe une part importante dans mon travail de recherche, qu’il s’agisse de collaborer avec des spécialistes de la recherche fondamentale, des experts en imagerie ou des cliniciens. La collaboration permet non seulement d’explorer des mécanismes, mais également d’appliquer et de diffuser les connaissances nouvellement acquises.

Dans quelle mesure le soutien fourni par la Société canadienne de la SP vous permet-il de mener à bien vos travaux de recherche?

L’appui que m’apporte la Société de la SP contribue de façon importante à la réalisation de mes travaux de recherche. Ce soutien me permet d’abord de disposer des ressources et des outils dont j’ai besoin pour réaliser de nouvelles expériences. Il facilite aussi le recrutement de personnes ayant les compétences et les connaissances requises pour m’aider dans mes projets de recherche. De plus, il permet la diffusion et l’application des connaissances chaque fois que cela est pertinent.

Si vous pouviez poser une ou plusieurs questions à une personne vivant avec la SP qui pourraient vous aider à concevoir une étude, quelles seraient-elles?

À quelle fréquence constatez-vous des changements relativement à vos symptômes? Si cela est le cas, dans quelle mesure en est-il autrement lorsque vous suivez un traitement?

Étude de la Dre Zhang subventionnée par la Société de la SP

Évaluation par IRM de la remyélinisation en présence de débris de myéline

Open navigation