Société canadienne de la sclérose en plaques

Travaux de recherche subventionnés

Caractérisation du TSNMO et de la maladie associée aux anticorps anti-MOG au Canada

Année de la subvention : 2021

Période : 2 ans

Montant du financement : 49 764 $

Établissement(s) : Université de Toronto

Province(s) : Ontario

Chercheur(s) : Dre Dalia Rotstein

Objectifs d'impact : Traitements et soins

Résumé : Le trouble du spectre de la neuromyélite optique (TSNMO) et la maladie associée aux anticorps (Ac) anti-glycoprotéine myélinique oligodendrocytaire (maladie associée aux Ac anti-MOG) sont des maladies inflammatoires du système nerveux central semblables à la sclérose en plaques (SP) et entraînant souvent de graves handicaps. Les personnes qui en sont atteintes ne répondent pas à la plupart des immunomodulateurs utilisés dans le traitement de la SP. Bon nombre de gens présentant un TSNMO ou la maladie associée aux Ac anti-MOG ont reçu un diagnostic erroné de SP par le passé. Or, ces dernières années, le recours à un test sanguin de dépistage de certains anticorps a permis de distinguer la SP de ces deux autres maladies de façon précoce.

Aperçu : La chercheuse a pour objectif de réaliser la première étude de cohorte prospective canadienne sur le diagnostic, le traitement et la progression du TSNMO et de la maladie associée aux Ac anti-MOG. L’étude CANOPTICS (Canadian Neuromyelitis Optica [and other demyelinating diseases] Cohort Study) constitue la première étude coopérative nationale au long cours portant sur le TSNMO et la maladie associée aux Ac anti-MOG. Grâce à la subvention qui lui a été accordée, la chercheuse se penchera sur les caractéristiques démographiques et cliniques des personnes atteintes du TSNMO ou de la maladie associée aux Ac anti-MOG. Elle recueillera notamment des données sur les aspects suivants : genre, ethnicité, présence de maladies concomitantes, conditions de vie, degré d’autonomie, période s’étant écoulée entre l’apparition de symptômes et le diagnostic, erreurs de diagnostic initial, types de poussées, périodes de rémission entre les poussées, et risques de poussées. L’équipe de recherche réunit des cliniciens à la tête des deux programmes de recherche et de formation les plus importants du Canada sur ces maladies démyélinisantes, de même que des spécialistes en épidémiologie. Durant la première année, la subvention de recherche pilote permettra de financer la mise à l’essai d’outils de collecte de données et la collecte de données dans cinq centres. Par la suite, les travaux s’étendront dans des cliniques de SP des quatre coins du pays.

Retombées : L’approfondissement des connaissances sur le profil démographique et clinique des personnes du Canada atteintes du TSNMO ou de la maladie associée aux Ac anti-MOG permettra l’accélération du diagnostic de ces maladies, ainsi que l’établissement de diagnostics précis et distinctifs par rapport à la SP, ce qui aura pour effet une amélioration des résultats à long terme relativement à ces deux maladies, de même qu’à la SP. Les données issues de l’étude CANOPTICS faciliteront par ailleurs l’évaluation de l’innocuité et de l’efficacité des traitements récemment mis au point contre le TSNMO et la maladie associée aux Ac anti-MOG.

Open navigation