Société canadienne de la sclérose en plaques

Travaux de recherche subventionnés

Détermination des signatures métaboliques (besoins énergétiques) de l’activation de la microglie dans le contexte de la SP

Année de la subvention : 2022

Période : 2 ans

Montant du financement : 50 000 $

Établissement(s) : Université Memorial de Terre-Neuve

Province(s) : Terre-Neuve-et-Labrador

Chercheur(s) : Dr Deepak Kaushik

Objectifs d'impact : Compréhension et enrayement de la progression SP

Résumé :

  • En utilisant des mécanismes bioénergétiques propres à leur métabolisme, les cellules de la microglie éliminent les débris de myéline du cerveau et favorisent ainsi la remyélinisation. Or, en cas de sclérose de plaques (SP), elles remplissent cette fonction d’élimination moins efficacement à cause d’une altération de leur métabolisme.
  • L’objectif de l’étude de recherche dont il est question ici consiste à examiner de manière approfondie les processus bioénergétiques qui ont lieu dans les cellules de la microglie et à déterminer dans quelle mesure ils sont altérés en cas de SP.
  • Les résultats de cette étude permettront aux scientifiques de mieux comprendre comment l’altération des voies bioénergétiques utilisées par les cellules de la microglie peut influer sur la fonction physiologique de ces cellules et d’établir s’il est possible d’améliorer l’élimination de la myéline, d’atténuer l’inflammation, voire de retarder la progression de la maladie, en faisant de ces voies de nouvelles cibles médicamenteuses.

Description de l’étude :

L’accumulation de débris de myéline (enveloppe protectrice des fibres nerveuses) dans le cerveau compterait parmi les facteurs qui contribuent à la progression de la SP. Les cellules de la microglie sont des cellules immunitaires présentes dans le cerveau qui éliminent les débris de myéline et qui favorisent ainsi la remyélinisation. En fait, elles utilisent des mécanismes bioénergétiques propres à leur métabolisme pour remplir cette fonction. Or, en cas de SP, elles deviennent moins efficaces à cet égard à cause d’une altération de leur métabolisme.

L’objectif de l’étude de recherche dont il est question ici consiste à examiner de manière approfondie les processus bioénergétiques qui ont lieu dans les cellules de la microglie et à cerner parmi ceux-ci d’éventuelles cibles de traitements contre la SP. Plus précisément, en utilisant des souris atteintes d’une maladie semblable à la SP, Deepak Kaushik, Ph. D., déterminera comment le processus pathologique sous-jacent à la SP altère certaines voies métaboliques et bioénergétiques au sein des cellules de la microglie et comment cette altération influe sur la fonction de ces cellules. De plus, le chercheur tentera de déterminer s’il est possible d’inhiber ces voies bioénergétiques liées à la maladie à l’aide de médicaments afin d’atténuer l’inflammation, d’accroître l’élimination de la myéline dans le cerveau et, en fin de compte, de retarder la progression de la maladie.

Retombées potentielles :

Les résultats de cette étude permettront aux scientifiques d’acquérir de nouvelles connaissances sur l’altération des voies bioénergétiques utilisées par les cellules de la microglie qui sont associées à la SP et d’établir s’il est possible de cibler ces voies avec des médicaments afin de restaurer les fonctions physiologiques de ces cellules.

État d’avancement de l’étude :

En cours.

Open navigation