Société canadienne de la sclérose en plaques

Travaux de recherche subventionnés

Essai clinique sur le recours aux dérivés du cannabis dans la prise en charge des symptômes de la sclérose en plaques

Année de la subvention : 2020

Période : 5 ans

Montant du financement : 1 500 000 $

Établissement(s) : Centre de recherche du CHUM

Province(s) : Québec

Chercheur(s) : Dr Pierre Duquette

Sujets d’actualité : Cannabis

Domaines de recherche principaux : Modification des habitudes de vie

Objectifs d'impact : Traitements et soins

Résumé

  • Il existe encore peu d’options pour la prise en charge des symptômes de la SP tels que la faiblesse des jambes accompagnée de spasticité, la douleur, la fatigue, les perturbations du sommeil et les troubles de l’humeur et de la fonction cognitive, ce qui n’est pas sans conséquence pour la qualité de vie des personnes qui vivent avec cette maladie.
  • Il importe donc de mieux cerner et d’évaluer l’utilisation des dérivés du cannabis dans la prise en charge des symptômes liés à la SP (comme la spasticité, la douleur, les troubles de l’humeur, du sommeil et de la cognition, ainsi que la fatigue), notamment en ce qui concerne les bienfaits et les effets néfastes de ces produits.
  • L’équipe de recherche chargée de l’étude dont il est ici question évaluera les effets cliniques des dérivés du cannabis dans la prise en charge des symptômes de la SP en vue de permettre l’élaboration de lignes directrices fondées sur des données probantes à l’intention des professionnels de la santé et des personnes atteintes de SP.

Chercheurs

  • Dr Pierre Duquette, Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), Montréal, Canada.
  • Natalie Arbour, Ph. D., Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), Montréal, Canada.
  • Dr Didier Jutras-Aswad, Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), Montréal, Canada.

Description de l’étude

La SP est une maladie qui se manifeste par une variété de symptômes tels que la spasticité, la douleur, des perturbations du sommeil, la fatigue, des troubles cognitifs et la dépression. Bien qu’on dispose maintenant d’un certain nombre de médicaments modificateurs de l’évolution de la SP ayant pour effet de retarder la progression de cette maladie, il existe encore peu d’options permettant d’atténuer les symptômes liés à la SP. Jusqu’à 49 % des personnes vivant avec la SP ont rapporté avoir eu recours au cannabis principalement pour améliorer leur humeur et la qualité de leur sommeil ainsi que pour atténuer la douleur et la spasticité. Compte tenu de la légalisation du cannabis au Canada, il est primordial que soient établies des lignes directrices fondées sur des données probantes en vue d’une utilisation appropriée des produits à base de cannabis dans le traitement de la SP.

L’équipe de recherche dirigée par le Dr Duquette s’est donné pour objectif d’évaluer les effets cliniques de deux dérivés du cannabis, soit le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD). Les chercheurs mèneront un essai clinique, comparatif avec placebo, à double insu et à répartition aléatoire auprès de 250 personnes atteintes de SP. Les participants à cette étude recevront du THC, du CBD, une combinaison de THC et de CBD, ou un placebo sur une période de quatre semaines. Les participants qui répondront au traitement à base de cannabis feront l’objet d’un suivi supplémentaire de douze semaines. À l’issue du traitement, les chercheurs étudieront les effets des dérivés du cannabis sur divers symptômes de la SP, notamment la spasticité, la douleur, le sommeil, la fatigue, la cognition et la santé mentale. Tous les participants à l’étude seront recrutés parmi les patients de la clinique de SP du CHUM.

Impact potentiel

Les résultats de l’étude dont il est ici question pourraient contribuer à l’approfondissement des connaissances sur les bienfaits et les effets néfastes du recours au cannabis dans la prise en charge des symptômes liés à la SP. Ces résultats pourraient aussi servir de base à l’élaboration de lignes directrices fondées sur des données probantes relativement à l’usage des produits à base de cannabis dans le traitement des symptômes de cette maladie.

L’essai clinique en question est financé dans le cadre d’un partenariat conclu avec les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) - link

Open navigation