Cause et facteurs de risque

En dépit de plusieurs décennies de recherche, la cause de la SP demeure mystérieuse. Les chercheurs croient que plusieurs déclencheurs de la maladie, soit des facteurs biologiques, environnementaux et liés au mode de vie, contribuent au risque de SP. En savoir plus sur les déclencheurs réels de la SP et sur la façon dont ces facteurs influent l’un sur l’autre constitue une étape essentielle à la compréhension de cette maladie complexe et souvent imprévisible et à la mise au point de traitements contre celle-ci.

Chercheurs

Titre de l’étude
Chercheur
Établissement
Période
Montant


Dégénérescence progressive observée à partir de l’apparition de la sclérose en plaques chez l’enfant Brenda Banwell 2015-2020 3 200 000$
Sexualité et auto-immunité du système nerveux central Shannon Dunn Institut général de recherche de Toronto 2016-2019 346 896 $
Rôle du VEB, des lymphocytes B et des cellules NKT dans le contexte de la SP Peter van den Elzen Université de la Colombie-Britannique 2018-2021 316 500 $
Compréhension du rôle mécanistique de l’infection latente produite par le virus d’Epstein-Barr dans l’étiologie de la sclérose en plaques Marc Horwitz Université de la Colombie-Britannique 2017-2020 354 048 $
Immigration et risque de sclérose en plaques Dalia Rotstein Université de Toronto 2017-2019 156 040 $
Vaccination contre le bacille Calmette-Guérin (BCG) dans le contexte de la sclérose en plaques : étude basée sur une population du Québec Marie-Claude Rousseau Institut national de la recherche scientifique (INRS) 2015-2019 290 234 $
Des microbes aux neurones – Exploration du microbiote intestinal dans le contexte de la SP pédiatrique Helen Tremlett 2015-2019 500 013,84$
Un monde fongique : le microbiote dans le contexte de la SP chez l’enfant Helen Tremlett Université de la Colombie-Britannique 2018-2021 50 000 $
Virus de l’immunodéficience humaine, médicaments antirétroviraux et risque de sclérose en plaques Helen Tremlett Université de la Colombie-Britannique 2018-2021 299 979 $

Stagiaires

Titre de l’étude
Stagiaire
Établissement
Bourse
Description de l’étude


Étude du lien entre l’infection par le VEB et la sclérose

en plaques grâce à un modèle murin humanisé de SP

Jessica Allanach

Université de la Colombie-Britannique

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

L’objectif de l'étude proposée est l'élaboration et la

caractérisation de modèles de SP et d’infection par le

virus d’Epstein-Barr (VEB) chez la souris. Le VEB est un

cofacteur environnemental qui joue un rôle crucial dans la

physiopathologie de la SP, mais dont l'étude dans un

contexte expérimental est difficile.

Évaluation du rôle du récepteur delta activé par les

proliférateurs de peroxysomes (PPARd) dans la réponse

microgliale chez des souris atteintes d’encéphalomyélite

allergique expérimentale (EAE)

Paulina Drohomyrecky

Université de Toronto

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

L'étude proposée consiste à évaluer les fonctions de la

protéine PPARδ, qui est connue pour le rôle qu’elle joue

dans la régulation du système immunitaire. Plus

précisément, l’objectif est de déterminer si PPARδ modifie

le fonctionnement des cellules de la microglie (cellules

immunitaires présentes dans le cerveau).

Facteurs génétiques influant sur l’immunité humorale en

présence d’infections virales et impact sur l’apparition de

la sclérose en plaques et de la leucoencéphalopathie

multifocale progressive

Jesse Huang

Institut Karolinska

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

Le projet en question consiste à déterminer comment les

facteurs génétiques influent sur la réponse immunitaire

déclenchée contre les virus associés à la SP, y compris

ceux de la famille des Herpesviridae (virus de l’herpès),

en particulier le virus d’Epstein-Barr, et ceux qui causent

les infections opportunistes qui peuvent survenir durant le

traitement de cette maladie.

Liens entre la latence du virus d’Epstein-Barr et

l’apparition de la sclérose en plaques

Ana Citlali Márquez

Université de la Colombie-Britannique

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

L'étude proposée a pour but de révéler comment le virus

d’Epstein-Barr (VEB) peut contribuer à l’apparition de la

SP chez un modèle murin de cette maladie (souris infectées

par un virus semblable au VEB). Elle permettra plus

précisément d’évaluer comment le virus altère le système

immunitaire des souris avant et pendant l’évolution de la

maladie.

Évaluation de la capacité fonctionnelle de la flore

intestinale dans le contexte de la SP pédiatrique

Ali Mirza

Hôpital et Centre des sciences de la santé de Vancouver

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

Le projet en question consiste à déterminer comment la

capacité fonctionnelle (activité) des bactéries du

microbiote intestinal (flore intestinale) observée chez les

enfants qui sont atteints de la sclérose en plaques diffère

de celle qui est observée chez les enfants qui n’ont pas

cette maladie.

Différences entre les sexes quant à la plasticité du

système nerveux central et à la douleur chez un modèle

murin de sclérose en plaques

Ana Catuneanu

Université de l'Alberta

Bourse de stagiaire de recherche – M. Sc.

L'auteure de l'étude proposée a pour but de mieux

comprendre comment les cellules nerveuses siégeant dans les

régions de la moelle épinière qui traitent les messages de

douleur évoluent en cas d’installation d’une douleur

chronique chez un modèle animal de sclérose en plaques et

comment cette évolution varie en fonction du sexe.

Open navigation