Société canadienne de la sclérose en plaques

Mécanismes Pathologiques

Les chercheurs qui s’intéressent aux mécanismes pathologiques de la SP se penchent entre autres sur les facteurs pouvant intervenir dans le déclenchement, la progression et la distribution géographique de cette maladie; ils étudient les changements structurels et fonctionnels qui surviennent dans le contexte de la SP, y compris l’inflammation, la neurodégénérescence et la remyélinisation.

Mécanismes de Progression

Chercheurs

Titre de l’étude
Chercheur
Établissement
Période
Montant
Influence des cellules immunitaires sur la viabilité et la régénération du neurone Alyson Fournier Institut neurologique de Montréal 2016-2019 370 512,06 $
Interactions entre les cellules immunitaires et le microbiome et neuro-inflammation Jennifer Gommerman Université de Toronto 2016-2019 365 500 $
Rôle des cellules productrices d’anticorps dans le contexte de la SP et de l’EAE Jennifer Gommerman Université de Toronto 2018-2021 370 500 $
Caractérisation des rôles neuroprotecteurs des protéines de type bHLH (basic helix-loop-helix) baptisées Npas4 et ARNT2 dans le contexte de la neurodégénérescence inflammatoire liée à la sclérose en plaques Jacqueline Quandt Université de la Colombie-Britannique 2018-2021 346 400 $
Rôle des neutrophiles en tant que cellules présentatrices de l’antigène dans la démyélinisation d’origine auto-immune Luc Vallières Université Laval 2016-2019 424 452 $
Importance des lésions myéliniques et axonales liée à l’âge : mécanismes, prévention et traitements prospectifs dans le contexte de la sclérose en plaques progressive Wee Yong Université de Calgary 2018-2021 420 140 $

Stagiaires

Titre de l’étude
Stagiaire
Établissement
Bourse
Description de l’étude


Analyse de l’épigénome des lymphocytes T régulateurs dans

le contexte de la sclérose en plaques

Matthew Lincoln

Université Yale

Bourse de recherche postdoctorale – M.D.

Les lymphocytes T forment une sous-population importante de

globules blancs qui luttent normalement contre les

infections, mais qui deviennent dysfonctionnels en cas de

SP. Le projet en question consiste à identifier les gènes

et les mécanismes qui sont à l’origine de ce

dysfonctionnement afin que celui-ci puisse être corrigé.

Facteurs sécrétés par les astrocytes dont l’action entrave

la remyélinisation dans le système nerveux central

vieillissant

Khalil Rawji

Université de Cambridge, Département de neurosciences

cliniques

Bourse de recherche postdoctorale

La capacité de l’organisme à réparer la gaine isolante qui

enveloppe les projections nerveuses à la suite d’une lésion

diminue avec l’âge. Le projet en question consiste à

déterminer pourquoi la remyélinisation ralentit avec l’âge,

et il pourrait permettre de découvrir de nouveaux

traitements capables d’accélérer ce processus.

Rôle de la protéine NLRX1 en tant qu’inhibiteur endogène de

la sclérose en plaques

Marjan Gharagozloo

Université de Sherbrooke

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

L'auteure du projet en question a pour but de déterminer

comment les molécules NLR (de l’anglais NOD-like receptors;

récepteurs de type NOD) inhibent l’apparition et

l’évolution de la SP.

Rôle des cellules T CD8+ dans le contexte de l’EAE

progressive

Prenitha Mercy Ignatius Arokia Doss

Université Laval

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

La sclérose en plaques (SP) progressive est une forme de SP

caractérisée par une détérioration neurologique continue,

sans phases de rémission, dans laquelle les cellules

immunitaires jouent un rôle important. Le projet en

question consiste à générer un modèle de souris qui

présente l’ensemble des caractéristiques de la SP

progressive observée chez l’humain.

Détermination et élimination des causes de l’échec de la

remyélinisation dans le contexte de la SP progressive —

régulation du gène MYRF par le miR -145-5p lors de la

différenciation des oligodendrocytes

Samantha Kornfeld

Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

L'étude proposée vise la découverte et la caractérisation

des molécules qui entravent le processus de réparation au

sein des lésions associées à la SP progressive. La

compréhension des effets exercés par ces molécules

permettra la mise au point de nouvelles méthodes visant à

les neutraliser et à favoriser ainsi la remyélinisation.

Étude de l’évolution des lésions corticales dans le

contexte de la sclérose en plaques

Josefina Maranzano

Université McGill

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

L'auteure du projet en question cherche à déceler et à

caractériser l’évolution des lésions cérébrales associées à

la SP au sein d’une région particulière du cerveau au moyen

de deux types d’examens d’imagerie par résonance magnétique

(IRM) : le premier est un examen qui est utilisé dans la

pratique clinique, et le second, un examen plus puissant

qui n'est utilisé que par des chercheurs.

Exagération liée à l’âge du volume des lésions et de la

dégénérescence axonale à la suite d’une démyélinisation :

mécanismes et neuroprotection

Nathan Michaels

Université de Calgary

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

L’âge est l’un des principaux facteurs de risque de

sclérose en plaques (SP) progressive. L'étude proposée

consiste à examiner les mécanismes biologiques sous-jacents

du vieillissement et de la formation des lésions dans le

cerveau et la moelle épinière afin de mieux comprendre les

mécanismes qui sous-tendent la SP progressive.

Identification des lymphocytes B pathogènes chez un modèle

animal d’auto-immunité du système nerveux central et

détermination de la susceptibilité de ces cellules à la

déplétion sous l’effet de médicaments

Yodit Tesfagiorgis

Université de l’Ouest de l’Ontario

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

Le projet en question consiste à déterminer quelles

activités exercées dans tout l’organisme, et plus

particulièrement, dans le cerveau et la moelle épinière,

par des cellules immunitaires appelées lymphocytes B

contribuent à l’apparition et à la gravité de la SP.

Étude du rôle de l’expression du PPARd par les cellules

microgliales dans le contexte de l’EAE

Ellinore Doroshenko

Réseau universitaire de santé de Toronto, Institut de

recherche de l’Hôpital général de Toronto

Bourse de stagiaire de recherche – M. Sc.

Le projet en question porte essentiellement sur les

cellules de la microglie, cellules immunitaires présentes

dans le cerveau et dans la moelle épinière, et consiste à

examiner leur activité chez un modèle murin (souris) d’une

maladie comparable à la SP.

Processus de Réparation

Chercheurs

Titre de l’étude
Chercheur
Établissement
Période
Montant


Impact de l’IL-27 sur la pathobiologie de la SP

Nathalie Arbour

Centre de recherche du CHUM

2017-2020

383 138,25 $

Rôle et potentiel thérapeutique de la neuréguline-1 en tant que modulateur des processus de neuroinflammation et de remyélinisation dans le contexte de la sclérose en plaques

Soheila Karimi

Université du Manitoba

2017-2020

346 400 $

Étude des mécanismes moléculaires favorisant la préservation de la myéline et la remyélinisation

Timothy Kennedy

Institut neurologique de Montréal, Université McGill

2017-2020

360 300 $

Étude du microARN-145 en tant que régulateur clé de la maturation oligodendrocytaire et de la myélinisation du SNC

Rashmi Kothary

Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa

2017-2020

301 920 $

Mécanismes moléculaires sous-jacents aux interactions entre les lymphocytes T et les oligodendrocytes en tant que cibles dans le cadre de stratégies neuroprotectrices pour le traitement de la SP

Catherine Larochelle

Université de Montréal

2018-2021

367 000 $

Impact du miR‑223 sur les cellules immunitaires et les cellules gliales dans le contexte de la sclérose en plaques

Craig Moore

Université Memorial de Terre-Neuve

2016-2019

344 104 $

Détermination du double rôle de la protéine VGF dans la régulation du processus pathologique de la SP

David Picketts

Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa

2018-2021

312 528 $

Étude d’un mécanisme de signalisation inhibiteur contraignant l’auto-immunité du SNC médiée par les cellules T

Manu Rangachari

Université Laval

2017-2020

367 000 $

Caractérisation du potentiel anti-inflammatoire et immunomodulateur des agonistes silencieux de la sous-unité alpha 7 du récepteur nicotinique de l’acétylcholine

Alain Simard

Université de Moncton

2017-2020

355 821 $

Cibler la maturation de l’oligodendrocyte dans l’étude de la survie de l’axone

Wolfram Tetzlaff

Université de la Colombie-Britannique

2016-2019

341 411 $

Nouvelles stratégies de promotion de la réparation intrinsèque suivant la démyélinisation

Valerie Verge

Université de la Saskatchewan

2015-2019

297 783 $

Mécanismes et paramètres de la remyélinisation induite par l’exercice chez la souris

Wee Yong

Université de Calgary

2016-2019

412 636 $

Stagiaires

Titre de l’étude
Stagiaire
Établissement
Bourse
Description de l’étude


Remyélinisation innée et adaptative

Peggy Assinck

Université d'Édimbourg

Bourse de recherche postdoctorale

Bien qu’il s’agisse d’une étude mécaniste, l'étude proposée

fournira des éléments d’information importants sur le

processus de remyélinisation et aidera les chercheurs à

identifier les principaux mécanismes qui sous-tendent les

différentes étapes de ce processus et à évaluer

l’importance qu’ils revêtent dans le cadre du

rétablissement fonctionnel.

Potentiel thérapeutique de l’interleukine 13, cytokine

sécrétée par les lymphocytes Th2, dans le contexte de la SP

Chloé Hoornaert

Centre de recherche du CHUM

Bourse de recherche postdoctorale

Il a été établi que l’interleukine 13, facteur

anti-inflammatoire, exerce des effets neuroprotecteurs chez

un modèle murin (souris) de SP (et chez d’autres modèles de

neuro-inflammation). Le but de l'auteure du projet en

question est d'établir si ce facteur pourrait également

servir de cible thérapeutique chez l’humain.

Effet de la cytokine IL-26, produite par les lymphocytes

Th17, sur l’intégrité des barrières du SNC dans le contexte

de la sclérose en plaques

Evelyn Peelen

Centre de recherche du CHUM

Bourse de recherche postdoctorale

Il a été démontré qu’une protéine appelée IL-26 renforce la

barrière hémato-encéphalique et empêche ainsi les cellules

immunitaires nocives de la traverser. Ces observations

semblent indiquer que l’IL-26 aurait des effets bénéfiques

en cas de SP, et le projet en question permettra d’examiner

de manière approfondie les effets de cette protéine sur les

mécanismes de défense de l’organisme.

Rôle du gène DOCK8 dans les lymphocytes T et B chez un

modèle murin de SP

Asanga Weliwitigoda

Institut de recherche Benaroya du Centre médical Virginia

Mason

Bourse de recherche postdoctorale

Le projet en question consiste à déterminer comment la

protéine DOCK8, qui est exprimée par les cellules

immunitaires, peut influer sur l’inflammation du cerveau et

à évaluer le potentiel que cette protéine recèle en tant

qu’agent thérapeutique contre la SP.

Impact de l’IL-27 sur les lymphocytes T dans le contexte de

la sclérose en plaques

Marie-Laure Clénet

Centre de recherche du CHUM

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

L'étude proposée est axée sur une molécule, l’interleukine

27 (IL-27), qui permet d’atténuer la gravité d’une maladie

qui ressemble à la SP chez la souris. Toutefois, on ignore

encore quels sont les effets de l’IL-27 chez les personnes

atteintes de SP.

Étude de l’impact clinique et fonctionnel de l’altération

de l’expression de la molécule miR-223 dans le contexte de

la sclérose en plaques et chez un modèle animal de SP

Dylan Galloway

Université Memorial de Terre-Neuve

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

Le projet en question a pour objectif l'établissement du

rôle joué par une petite molécule sur la démyélinisation et

la réparation cellulaire dans le cerveau. Il aidera à mieux

comprendre la physiopathologie de la SP et pourrait mener à

la découverte d’un biomarqueur de cette maladie ou d’un

agent thérapeutique contre celle-ci

Étude d’un nouveau mécanisme favorisant le maintien de la

myéline

Diane Nakamura

Université McGill

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

Structures essentielles de la cellule, les mitochondries

sont le siège de la production d’énergie et de myéline.

L'auteure du projet en question a pour but d’élucider les

mécanismes de régulation de la production d’énergie par les

mitochondries au sein des cellules productrices de myéline

du système nerveux central.

Détermination de la contribution de la nétrine 1 et de ses

récepteurs à la remyélinisation à la suite d’une

démyélinisation provoquée à titre expérimental

Samuel Clemot-DuPont

Université McGill

Bourse de stagiaire de recherche – M. Sc.

La myéline est la substance isolante qui protège les fibres

nerveuses. L'auteur du projet en question a pour but

d'établir dans quelle mesure des protéines essentielles à

la préservation de la myéline contribuent à la stabilité de

celle-ci et à la remyélinisation, à l'aide d'un modèle de

démyélinisation (détérioration de la myéline à la suite

d’une lésion).

Les microARN dans le contexte de la douleur liée à l’EAE :

nouvelle perspective sur la régulation

post-transcriptionnelle

Timothy Friedman

Université de l'Alberta

Bourse de stagiaire de recherche – M. Sc.

La douleur est l’un des principaux symptômes de la SP que

ressentent jusqu’à 50 % des personnes qui sont atteintes de

cette maladie. Le projet en question consiste à examiner

comment de petites molécules appelées microARN régulent

l’expression génique et à établir si des altérations de ce

processus de régulation peuvent être à l’origine de la

douleur observée chez les personnes qui ont la SP.

Régulation métabolique de la phagocytose de la myéline

attribuable aux macrophages chez l’humain : implications

dans le contexte de la SP

Yun Hsuan (Elena) Lin

Institut neurologique de Montréal, Université McGill

Bourse de stagiaire de recherche – M. Sc.

Le projet en question porte sur des cellules immunitaires

appelées macrophages, qui ont pour fonction d’éliminer les

débris cellulaires toxiques qui s’accumulent dans le

cerveau des personnes atteintes de SP. Il vise avant tout à

faire la lumière sur la façon dont les processus internes

de ces cellules favorisent les effets bénéfiques que

celles-ci exercent dans le contexte de la SP.

Réponse immunitaire innée exercée par les oligodendrocytes

– stratégies thérapeutiques.

Leina Saito

Université de l'Alberta

Bourse de stagiaire de recherche – M. Sc.

Le projet en question consiste à étudier les

oligodendrocytes, soit les cellules du cerveau qui

produisent la myéline, gaine protectrice des fibres

nerveuses, qui est détériorée en cas de SP. Plus

précisément, son auteure a pour but d’établir si les

oligodendrocytes sont capables de générer une réponse

immune susceptible de contribuer à l’apparition de la SP.

Dégénérescence Neuronale et Déclenchement de la SP

Chercheurs

Titre de l’étude
Chercheur
Établissement
Période
Montant


Étude du rôle et de la régulation des astrocytes dans le contexte de la sclérose en plaques

Shalina Ousman

Université de Calgary

2017-2020

314 776,62 $

Activation des inflammasomes dans le système nerveux central : facteurs déterminants et résultats dans le contexte de la SP progressive

Christopher Power

Université de l’Alberta

2018-2021

311 328 $

Cibler la molécule DICAM, nouveau médiateur de la neuro-inflammation, dans le traitement de la SP

Alexandre Prat

Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université

de Montréal

2018-2021

360 000 $

Cibler des fonctions des cathepsines à cystéine pour limiter la neuro-inflammation

Robin Yates

Université de Calgary

2016-2019

346 506 $

Stagiaires

Titre de l’étude
Stagiaire
Établissement
Bourse
Description de l’étude


Étude d’un mécanisme d’induction d’une réaction

auto-inflammatoire par la cathepsine Z, protéase à

cystéine, dans le contexte de la sclérose en plaques

Corey Arnold

Université de Calgary

Bourse de recherche postdoctorale

En cas de SP, certaines cellules échouent au « test de

sécurité » effectué normalement par le système immunitaire,

et c’est ainsi que l’organisme se retourne contre lui-même.

Le projet en question consiste à déterminer le processus

d’inspection cellulaire et à cerner les raisons pour

lesquelles celui-ci peut être défaillant dans certains cas.

Rôle du TMEM16A, canal chlore sensible au voltage activé

par le calcium, sur les cellules endothéliales de la

barrière hémato-encéphalique au cours de la

neuro-inflammation

Marc-André Lécuyer

Université de Göttingen

Bourse de recherche postdoctorale

Le but du projet en question est l'étude de la fonction du

canal TMEM16A, qui favorise le passage de certains ions à

travers la membrane cellulaire. La modulation de ce canal

pourrait empêcher la barrière hémato-encéphalique de

devenir perméable et prévenir ainsi l’évolution de la SP.

Influence des cellules immunitaires sur la

neurodégénérescence du nerf optique et la neuroprotection

de ce dernier par la régulation des microARN

Barbara Morquette

Institut neurologique de Montréal, Université McGill

Bourse de recherche postdoctorale

La détérioration des fibres nerveuses est l’une des

principales caractéristiques de la SP. L'étude proposée

consiste à déterminer comment les cellules immunitaires

déclenchent les mécanismes moléculaires qui sous-tendent la

formation des lésions nerveuses. Elle fournira ainsi des

données sur d’importantes cibles thérapeutiques pour les

personnes atteintes de SP.

Imagerie avancée in vivo de lymphocytes T et B nocifs à

l’aide d’un modèle de réaction auto-immune anti-myélinique

Kate Parham

Université Western

Bourse de recherche postdoctorale

En cas de SP, les éléments du système immunitaire

interagissent/communiquent les uns avec les autres, puis

commencent à attaquer la myéline des cellules du système

nerveux central. L'étude proposée permettra de visualiser

ces interactions et d’identifier ainsi certaines

caractéristiques de la réponse auto-immune liée à la SP qui

pourraient servir de cibles thérapeutiques.

Étude des microARN des exosomes en tant que biomarqueurs de

la SP fonctionnellement pertinents

Stephanie Blandford

Université Memorial de Terre-Neuve

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

Le projet en question consiste à identifier les voies de

communication cellulaire entre le système immunitaire et le

système nerveux qui sont à l’origine des lésions subies par

le système nerveux central et qui sont également des

biomarqueurs utiles quant au diagnostic de SP et à la

distinction à faire entre les différentes formes de SP.

Rôle des cellules MCAM+ dans l’apparition de la SP et la

prédiction de l’évolution de la maladie

Marc Charabati

Centre de recherche du CHUM

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

En cas de SP, des cellules immunitaires nocives

s’infiltrent dans le cerveau et la moelle épinière en se

servant de certaines molécules de surface. Le projet en

question consiste à explorer le rôle joué par MCAM,

molécule présente à la surface des cellules des vaisseaux

sanguins, dans l’apparition de la SP.

Rôle de l’intégrine alpha 8 dans le contexte de la sclérose

en plaques

Elizabeth Gowing

Centre de recherche du CHUM

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

Chez les personnes atteintes de SP, la migration des

cellules immunitaires pro-inflammatoires par-delà la

barrière hémato-encéphalique est médiée par un groupe de

protéines. L'étude proposée consiste à identifier une

nouvelle protéine qui interviendrait dans ce processus et

dont l’inhibition (au moyen d’un agent thérapeutique)

permettrait de prévenir la reprise de l’activité de la SP.

Rôle du récepteur NKG2D dans le contexte de la sclérose en

plaques

Ana Carmena Moratalla

Centre de recherche du CHUM

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

Plusieurs études ont démontré que le système immunitaire

joue un rôle dans l’apparition de la sclérose en plaques

(SP). Cette étude porte sur NKG2D, soit une molécule

présente à la surface des cellules immunitaires qui

pourrait contribuer à la formation des lésions subies par

les cellules nerveuses du cerveau des personnes atteintes

de SP.

Élaboration et caractérisation de modèles animaux de SP

destinés à permettre l’étude de la névralgie du trijumeau

associée à la SP

Kevin Thorburn

Université de l'Alberta

Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D.

L'auteur du projet en question a pour principal objectif de

comprendre comment la détérioration de la myéline et les

lésions nerveuses qui en découlent entraînent la douleur

faciale associée à la SP. Pour ce faire, il se penchera sur

la sensibilité faciale chez des souris qui sont atteintes

d’une maladie très semblable à la SP.

Rôles des microARN dans la dégénérescence et la

régénération neuronales

Yang Zhang

Institut neurologique de Montréal, Université McGill

Bourse de stagiaire de recherche – M. Sc.

Le projet en question vise à permettre de mieux comprendre

les lésions subies par les cellules du cerveau lorsque

celles-ci sont exposées à un processus inflammatoire. Plus

précisément, il consiste à examiner les changements qui se

produisent au sein de ces cellules et les interventions qui

peuvent prévenir la formation de nouvelles lésions.