Société canadienne de la sclérose en plaques

Prise en charge des symptômes et qualité de vie

La sclérose en plaques est une maladie chronique qui peut empêcher la personne qui en est atteinte d’accomplir ses activités quotidiennes, de demeurer active, de créer des liens sociaux et de profiter pleinement de la vie. Les études sur la prise en charge des symptômes et la qualité de vie ont pour but une meilleure compréhension des incidences de la SP sur la vie quotidienne et la découverte non seulement de moyens de surmonter les difficultés associées à cette maladie, mais aussi de stratégies efficaces de prise en charge des symptômes qu’elle entraîne.

Chercheurs

Titre de l’étude
Chercheur
Établissement
Période
Montant


Évaluation de l’impact d’un programme de Pilates dans le contexte de la SP Charity Evans Université de la Saskatchewan 2016-2018 39 935 $
Arrêt de l’usage du cannabis dans le traitement de la SP : étude longitudinale sur la fonction cognitive, évaluée par IRMf Anthony Feinstein Institut de recherche Sunnybrook 2015-2018 282 227,80 $
Amélioration des fonctions cognitives des personnes atteintes de sclérose en plaques progressive – Une étude avec répartition aléatoire et placebo, menée à l’insu auprès de plusieurs groupes de traitement sur la réadaptation cognitive et les exercices aérobiques Anthony Feinstein Institut de recherche Sunnybrook 2018-2022 5 000 000 $
Essai multicentrique, comparatif et à répartition aléatoire portant sur la SP et l’outil MS-INFoRM, ressource interactive pour la prise en charge de la fatigue à l’intention des personnes atteintes de SP Marcia Finlayson Université Queen’s 2017-2020 268 789,83 $
Prise en charge de la douleur et de la neuro-inflammation en fonction du cycle circadien dans le contexte de l’encéphalomyélite allergique expérimentale Nader Ghasemlou Université Queen’s 2018-2021 308 134 $
Différences entre les sexes quant aux manifestations de la douleur neuropathique chez un modèle murin de SP (EAE) Bradley Kerr Université de l’Alberta 2017-2020 343 494 $
Programme de physiothérapie accessible par le Web, destiné aux personnes atteintes de SP présentant un degré d’incapacité modéré ou élevé Katherine Knox Université de la Saskatchewan 2016-2018 39 730 $
Comorbidité, cognition et sclérose en plaques (C-COMS) Ruth Ann Marrie Université du Manitoba 2016-2019 266 083,39 $
Conséquences et prise en charge de l’infarctus aigu du myocarde dans le contexte de la sclérose en plaques : le cœur et la SP Ruth Ann Marrie Université du Manitoba 2016-2019 285 375,35 $
Stimulation électrique fonctionnelle sur vélo stationnaire dans la prise en charge des troubles de la mobilité chez les personnes atteintes de SP Lara A. Pilutti Université d’Ottawa 2018-2021 294 450 $
Essai clinique comparatif à répartition aléatoire du traitement de l’apnée du sommeil par la ventilation en pression positive continue dans le contexte de la sclérose en plaques Daria Trojan Université McGill 2012-2019 284 712,15 $
Élaboration d’une application mobile baptisée ATOMIC [Active Teens Multiple sClerosis] ayant pour but d’accroître l’activité physique chez les jeunes atteints de sclérose en plaques, et évaluation de l’utilisabilité de cet outil Ann E. Yeh Hôpital pour enfants malades 2016-2018 39 999,66 $

Stagiaires

Titre de l’étude
Stagiaire
Établissement
Bourse
Description de l’étude
Activité physique et SP : étude pilote consacrée à un programme d’activité physique dyadique à l’intention des personnes atteintes de SP à mobilité modérément ou grandement réduite et de leurs aidants Afolasade Fakolade Université d’Ottawa Bourse de recherche postdoctorale L'étude proposée consiste à évaluer la faisabilité d’un programme d’activité physique dyadique et les effets d’un tel programme sur divers paramètres chez les personnes atteintes de SP et leurs aidants (degré d’activité physique, mobilité, fonctions cognitives, sentiment d’auto-efficacité, fardeau imposé aux aidants, faculté d’adaptation et qualité de vie).
Amélioration de la sécurité de la locomotion chez les personnes atteintes de SP par le recours à de nouvelles approches de surveillance ambulatoire et l’entraînement à la marche par la rétroaction Justin Chee Université de Toronto Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D. L'auteur du projet en question a pour but d'élaborer un déambulateur à roulettes intelligent pour les personnes atteintes de SP qui leur permettra de suivre des programmes d’exercices personnalisés, améliorés grâce à un processus de rétroaction et visant à prolonger leur capacité à marcher, et qui améliorera le suivi de l’évolution de la maladie chez ces personnes et leur insertion au sein de leur collectivité.
Étude magnéto-encéphalographique des propriétés oscillatoires neuronales du connectome dynamique de la douleur dans le contexte de la douleur chronique liée à la SP Junseok Kim Université de Toronto Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D. Le projet en question consiste à étudier l’activité de diverses régions du cerveau à l'aide d'examens d’imagerie ainsi qu'à déterminer en quoi cette activité diffère chez des personnes atteintes SP en proie à une douleur chronique.
Vieillissement et cognition dans le contexte de la sclérose en plaques : rôle de la « réserve cognitive » Alexandra Tremblay Université du Québec à Montréal Bourse de stagiaire de recherche – Ph. D. Le déclin cognitif est chose courante chez les personnes atteintes de sclérose en plaques (SP); or l’espérance de vie de ceux-ci augmente. L'étude proposée consiste par conséquent à examiner le vieillissement cognitif chez les patients atteints de SP afin de mieux comprendre la symptomatologie qui lui est associée et de cerner les facteurs susceptibles de favoriser un vieillissement en santé.
Mémoire et cognition sociale chez les personnes ayant reçu un diagnostic de SP durant l’enfance Tracy Fabri Université York Bourse de stagiaire de recherche – M. Sc. L'auteure du projet en question a pour but d’examiner la relation qui existe entre la mémoire et l’identification de l’expression des émotions chez des personnes qui ont la SP depuis l’enfance et d’évaluer dans quelle mesure le volume de l’amygdale (région du cerveau qui facilite la réaction de l’organisme à un danger quelconque et qui régule la mémoire et la reconnaissance des expressions faciales qui traduisent les émotions) influe sur cette relation.