Essai multicentrique, comparatif et à répartition aléatoire portant sur la SP et l’outil MS-INFoRM, ressource interactive pour la prise en charge de la fatigue à l’intention des personnes atteintes de SP

Chercheuse principale : Mme. Marcia Finlayson

Affiliation : Université Queen’s

Période : Du 1er avril 2017 au 31 mars 2020

Montant : 268 789,83 $

Mots clés : Fatigue, prise en charge personnelle, information aux patients, interventions en ligne

Résumé :

  • Près des deux tiers des personnes atteintes de sclérose en plaques (SP) souffrent de fatigue.
  • Peu de ressources sont offertes aux personnes atteintes de SP pour la prise en charge de la fatigue.
  • L’équipe de recherche se propose :
    • de réaliser un essai clinique à répartition aléatoire et comparatif afin de déterminer si un outil d’apprentissage autonome permet aux personnes qui vivent avec la SP de prendre en charge et de réduire la fatigue qu’elles éprouvent grâce à une approche personnalisée et interactive.

Description de l’étude :

Touchant près des deux tiers des personnes atteintes de SP, la fatigue est un symptôme qui peut avoir un impact négatif sur la qualité de vie, l’aptitude à travailler ainsi que la capacité d’accomplir les activités de la vie quotidienne. En vue de s’attaquer à ce symptôme, Mme Marcia Finlayson, Ph. D., et ses collaborateurs ont élaboré MS INFoRM, soit un outil autogéré qui permet aux personnes atteintes de SP de recourir à une approche personnalisée et interactive visant la prise en charge de la fatigue. Sont abordés dans cet outil divers sujets tels que les causes de la fatigue et les façons d’assurer le suivi de ce symptôme, de même que des stratégies de réduction de la fatigue. Afin de vérifier l’efficacité de MS INFoRM quant à l’atténuation de la fatigue, la chercheuse dirigera un essai à répartition aléatoire et comparatif qui se déroulera dans trois établissements situés au Canada et pour lequel elle recrutera 200 participants. Elle cherchera également à savoir si cet outil contribue par ailleurs à l’amélioration d’autres aspects non négligeables comme la cognition, l’estime de soi, la dépression, l’autonomie et la participation à la vie de la collectivité. L’équipe de Mme Finlayson a amorcé au cours de la dernière année le recrutement des participants à l’étude. Si cet essai permet de démontrer l’efficacité de MS INFoRM, il pourrait mener à une amélioration marquée de l’accessibilité à un outil de prise en charge de la fatigue, au Canada et ailleurs. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un remède contre la SP ni contre la fatigue liée à cette maladie, il importe que les personnes atteintes de SP aient facilement accès à diverses options leur permettant de composer avec la fatigue et auxquelles elles peuvent recourir au moment qui leur convient et où qu’elles soient.

Retombées potentielles : Accroître l’accessibilité des solutions de prise en charge de la fatigue, au Canada comme ailleurs.

État d’avancement de l’étude : En cours.

Open navigation