Société canadienne de la sclérose en plaques

Travaux subventionnés par la Société de la SP

Filtre Filtres sélectionnés : Compréhension et enrayement de la progression SP

Caractérisation des rôles neuroprotecteurs des protéines de type bHLH (basic helix-loop-helix) baptisées Npas4 et ARNT2 dans le contexte de la neurodégénérescence inflammatoire liée à la sclérose en plaques

Résumé : La sclérose en plaques (SP) est une maladie qui entraîne la détérioration de fibres nerveuses et la mort de neurones dans le cerveau et la moelle épinière. On ignore quelles molécules régulent les mécanismes destructeurs sous-jacents à la SP. L’équipe de recherche se propose : d’évaluer comment... Lire l'article dans son intégralité

Importance des lésions myéliniques et axonales liée à l’âge : mécanismes, prévention et traitements prospectifs dans le contexte de la sclérose en plaques progressive

Résumé : L’âge est l’un des principaux facteurs associés à l’évolution de la forme cyclique de la sclérose en plaques (SP) vers une forme progressive de cette maladie. Les espèces réactives de l’oxygène aux effets destructeurs qui sont activées chez les personnes atteintes de SP peuvent jouer un rôle... Lire l'article dans son intégralité

Activation des inflammasomes dans le système nerveux central : facteurs déterminants et résultats dans le contexte de la SP progressive

Résumé : Les inflammasomes sont des complexes de protéines du système immunitaire qui sont activés par les infections. Ils sont également activés par la sclérose en plaques (SP), auquel cas ils favorisent l’inflammation et la formation de lésions cérébrales. On n’a pas encore défini clairement les facteurs... Lire l'article dans son intégralité

Prise en charge de la douleur et de la neuro-inflammation en fonction du cycle circadien dans le contexte de l’encéphalomyélite allergique expérimentale

Résumé : La douleur chronique, qui touche plus de 50 % des personnes atteintes de sclérose en plaques (SP), est associée non seulement à l’inflammation dans le cerveau et la moelle épinière caractéristique de cette maladie, mais aussi au rythme circadien (cycle de 24 h). Les premiers travaux de recherche... Lire l'article dans son intégralité

Caractérisation d’une nouvelle protéine propre aux cellules dendritiques dans le contexte des maladies auto-immunes démyélinisantes

Résumé   : Les lymphocytes T autoréactifs sont des cellules immunitaires qui jouent un rôle central dans la physiopathologie de maladies telles que la sclérose en plaques (SP) chez l’humain et de maladies semblables à celle-ci chez des modèles animaux (modèle murin de la SP appelé encéphalomyélite auto-immune... Lire l'article dans son intégralité

Hiérarchie des inhibiteurs dans le microenvironnement des lésions aux fins de la remyélinisation : association d’un nouveau traitement ciblant le SNC à l’exercice physique en vue de favoriser la réparation

Résumé   : La sclérose en plaques (SP) est la conséquence d’une activité anormale des cellules immunitaires qui prennent pour cible la myéline (gaine protectrice des fibres nerveuses) et les oligodendrocytes (cellules du système nerveux central [SNC] qui produisent la myéline) et qui endommagent ceux-ci... Lire l'article dans son intégralité

Caractérisation des voies inflammatoires et neurodégénératives qui sous-tendent l’expression clinique de la sclérose en plaques progressive primaire

Contexte : Afin d’élaborer des traitements contre la sclérose en plaques (SP) plus efficaces que ceux dont nous disposons actuellement, les chercheurs doivent approfondir leur compréhension des mécanismes biologiques qui sous-tendent la vulnérabilité à la SP et la progression de cette maladie. Ils doivent... Lire l'article dans son intégralité

Effets thérapeutiques d’un antagoniste de la molécule Mir-145-5p chez des souris atteintes d’une maladie semblable à la sclérose en plaques

Contexte : La sclérose en plaques (SP) est une maladie dans le contexte de laquelle la gaine des fibres nerveuses (myéline) est détériorée par le système immunitaire. Cette affection peut entraîner des troubles de la coordination et une paralysie partielle. La gaine de myéline est produite par un type... Lire l'article dans son intégralité

Renforcement de la réparation de la myéline par la microglie grâce à la stimulation du récepteur nucléaire Ppar-Delta comme nouvelle approche thérapeutique dans le contexte de la sclérose en plaques

Contexte : La myéline, substance constituant la gaine protectrice des fibres nerveuses, est essentielle à la propagation de l’influx nerveux. Dans le contexte de la sclérose en plaques (SP), le système immunitaire s’attaque à la myéline, ce qui cause de l’inflammation et détériore souvent cette substance... Lire l'article dans son intégralité

Sous étude de cohorte consacrée aux personnes atteintes de sclérose en plaques depuis l’enfance (nouveau volet de l’étude de cohorte prospective canadienne relative à la progression de la SP – CanProCo)

Résumé L’apparition de la SP chez des enfants ou des adolescents avant que ceux-ci atteignent l’âge de 18 ans – soit durant une période cruciale de développement et de maturation cognitive – a des répercussions considérables sur la vie de ces jeunes et celle de leur famille. Il est donc de la plus grande... Lire l'article dans son intégralité

Mise au point d’une technique d’IRM axée sur l’évaluation des lésions subies par les axones et la myéline en cas de progression de la SP

Résumé : Il est possible que la détérioration de la myéline et des fibres nerveuses qu’elle entoure (axones) contribue à la progression de la sclérose en plaques (SP). L’objectif de l’étude de recherche dont il s’agit ici consiste en la mise au point d’une nouvelle technique d’imagerie par résonance... Lire l'article dans son intégralité

Mécanismes sous-jacents au ralentissement de la dégénérescence de la substance blanche chez un modèle murin (souris) de SP progressive

Résumé  : L’étude de recherche décrite ici consiste à créer un modèle cuprizone murin (souris) qui présente de nombreuses caractéristiques de la sclérose en plaques (SP) progressive. Le Dr Peter Stys et son équipe de recherche se serviront d’une méthode d’analyse microscopique de pointe, d’examens d’imagerie... Lire l'article dans son intégralité

Promotion de la régénérescence et atténuation de la progression de la maladie de façon non effractive dans le contexte de la SP – perspective de mise en application

Résumé  : Il est essentiel qu’on mette au point des traitements ciblés capables d’améliorer la réparation de la myéline (enveloppe protectrice des fibres nerveuses qui peut être endommagée ou détruite chez les personnes atteintes de sclérose en plaques [SP]), afin de combler les besoins en la matière... Lire l'article dans son intégralité

Open navigation