Société canadienne de la sclérose en plaques

Travaux subventionnés par la Société de la SP

Filtre Filtres sélectionnés : Compréhension et enrayement de la progression SP

Mécanismes moléculaires sous-jacents aux interactions entre les lymphocytes T et les oligodendrocytes en tant que cibles dans le cadre de stratégies neuroprotectrices pour le traitement de la SP

Résumé : La myéline, gaine qui recouvre les fibres nerveuses et qui est détruite par les cellules immunitaires chez les personnes atteintes de sclérose en plaques (SP), est produite par des cellules présentes dans le cerveau et la moelle épinière appelées oligodendrocytes . On ignore pour l’instant... Lire l'article dans son intégralité

Caractérisation des rôles neuroprotecteurs des protéines de type bHLH (basic helix-loop-helix) baptisées Npas4 et ARNT2 dans le contexte de la neurodégénérescence inflammatoire liée à la sclérose en plaques

Résumé : La sclérose en plaques (SP) est une maladie qui entraîne la détérioration de fibres nerveuses et la mort de neurones dans le cerveau et la moelle épinière. On ignore quelles molécules régulent les mécanismes destructeurs sous-jacents à la SP. L’équipe de recherche se propose : d’évaluer comment... Lire l'article dans son intégralité

Importance des lésions myéliniques et axonales liée à l’âge : mécanismes, prévention et traitements prospectifs dans le contexte de la sclérose en plaques progressive

Résumé : L’âge est l’un des principaux facteurs associés à l’évolution de la forme cyclique de la sclérose en plaques (SP) vers une forme progressive de cette maladie. Les espèces réactives de l’oxygène aux effets destructeurs qui sont activées chez les personnes atteintes de SP peuvent jouer un rôle... Lire l'article dans son intégralité

Activation des inflammasomes dans le système nerveux central : facteurs déterminants et résultats dans le contexte de la SP progressive

Résumé : Les inflammasomes sont des complexes de protéines du système immunitaire qui sont activés par les infections. Ils sont également activés par la sclérose en plaques (SP), auquel cas ils favorisent l’inflammation et la formation de lésions cérébrales. On n’a pas encore défini clairement les facteurs... Lire l'article dans son intégralité

Prise en charge de la douleur et de la neuro-inflammation en fonction du cycle circadien dans le contexte de l’encéphalomyélite allergique expérimentale

Résumé : La douleur chronique, qui touche plus de 50 % des personnes atteintes de sclérose en plaques (SP), est associée non seulement à l’inflammation dans le cerveau et la moelle épinière caractéristique de cette maladie, mais aussi au rythme circadien (cycle de 24 h). Les premiers travaux de recherche... Lire l'article dans son intégralité

Caractérisation d’une nouvelle protéine propre aux cellules dendritiques dans le contexte des maladies auto-immunes démyélinisantes

Résumé   : Les lymphocytes T autoréactifs sont des cellules immunitaires qui jouent un rôle central dans la physiopathologie de maladies telles que la sclérose en plaques (SP) chez l’humain et de maladies semblables à celle-ci chez des modèles animaux (modèle murin de la SP appelé encéphalomyélite auto-immune... Lire l'article dans son intégralité

Hiérarchie des inhibiteurs dans le microenvironnement des lésions aux fins de la remyélinisation : association d’un nouveau traitement ciblant le SNC à l’exercice physique en vue de favoriser la réparation

Résumé   : La sclérose en plaques (SP) est la conséquence d’une activité anormale des cellules immunitaires qui prennent pour cible la myéline (gaine protectrice des fibres nerveuses) et les oligodendrocytes (cellules du système nerveux central [SNC] qui produisent la myéline) et qui endommagent ceux-ci... Lire l'article dans son intégralité

Caractérisation des voies inflammatoires et neurodégénératives qui sous-tendent l’expression clinique de la sclérose en plaques progressive primaire

Contexte : Afin d’élaborer des traitements contre la sclérose en plaques (SP) plus efficaces que ceux dont nous disposons actuellement, les chercheurs doivent approfondir leur compréhension des mécanismes biologiques qui sous-tendent la vulnérabilité à la SP et la progression de cette maladie. Ils doivent... Lire l'article dans son intégralité

Effets thérapeutiques d’un antagoniste de la molécule Mir-145-5p chez des souris atteintes d’une maladie semblable à la sclérose en plaques

Contexte : La sclérose en plaques (SP) est une maladie dans le contexte de laquelle la gaine des fibres nerveuses (myéline) est détériorée par le système immunitaire. Cette affection peut entraîner des troubles de la coordination et une paralysie partielle. La gaine de myéline est produite par un type... Lire l'article dans son intégralité

Open navigation