Société canadienne de la sclérose en plaques

Glossaire de terminologie médicale et de recherches

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A
Acide désoxyribonucléique (ADN) –
Siège de l’information génétique qui déterminera le développement d’une personne. Se présentant sous la forme d’une double hélice, il se compose de complexes acide nucléique-sucre se liant aux protéines.
À l’insu - Méthode employée lors des essais cliniques. Dans une étude à simple insu, l’investigateur ou le participant ne sait pas quel traitement est administré au participant. Dans une étude à double insu, ni l’investigateur ni le participant ne savent quel traitement est administré au participant. Cette façon de procéder permet d’éviter le biais – intentionnel ou accidentel – dans l’interprétation des résultats.
Angiogenèse – Formation de nouveaux vaisseaux sanguins.
Anticorps – Protéine produite par des cellules du plasma (lymphocytes B adultes) qui défendent l’organisme contre les envahisseurs étrangers, tels les bactéries et les virus.
Antigène – Substance qui se lie aux anticorps. Le terme « antigène » a été donné à cette substance en raison de sa capacité de générer des anticorps. Des molécules virales et bactériennes, voire certaines molécules présentes à l’état naturel dans l’organisme, peuvent être des antigènes.
Astrocyte - Cellule de soutien présente dans le système nerveux central (SNC), qui se lie aux neurones et aux vaisseaux sanguins et joue un rôle de soutien métabolique, nutritionnel et mécanique. Les astrocytes contribuent à la formation du tissu cicatriciel sur les lésions de SP.
Atrophie cérébrale – Perte de tissu cérébral (diminution du volume du cerveau).
Aucun signe d’activité de la maladie (ASAM) – Nouveau critère d’évaluation de l’efficacité d’un traitement contre la SP. Celui-ci est fondé sur la survenue d’une rémission complète, laquelle se définit par rapport à quatre signes clés de l’évolution de la maladie : poussées, lésions mises en évidence par IRM, atrophie cérébrale et progression de l’incapacité. Ce nouveau critère, établi suivant l’émergence de médicaments au profil accru d’efficacité, reflète un changement quant aux attentes à l’égard des traitements. De plus amples études devront toutefois être effectuées avant que le critère ASAM ne soit largement adopté.

B
Barrière hémato-encéphalique
- Barrière formée d’une couche de cellules endothéliales, solidement liées entre elles, empêchant la plupart des grosses molécules et certains types de cellules sanguines de pénétrer dans le cerveau.

C
Cellule B – Voir lymphocyte B.
Cellule de Schwann - Cellule du système nerveux périphérique qui fabrique et maintient la myéline.
Cellule dendritique – Leucocyte issu de la moelle osseuse spécialisé dans la présentation des antigènes aux cellules T.
Cellule endothéliale - Cellule tapissant l’intérieur des parois du cœur et des vaisseaux sanguins des systèmes circulatoire et lymphatique. Ces cellules forment la barrière hémato-encéphalique (sang-cerveau).
Cellule gliale - Cellule de soutien non neuronale, comprenant l’oligodendrocyte, l’astrocyte et la cellule microgliale du système nerveux central et la cellule de Schwann du système nerveux périphérique.
Cellule NK (tueuse) – Voir Lymphocyte tueur.
Cellule présentatrice de l'antigène - Cellule spécialisée combinant à sa surface des fragments d’antigène et des molécules « de présentation », qu’elle fabrique elle-même, dans le but de soumettre ce complexe à l’examen des cellules immunitaires. Les cellules dendritiques, les macrophages et les cellules B sont les principale cellules présentatrices d’antigènes.
Cellule souche – Cellule non spécialisée ayant la capacité de se transformer en une cellule hautement spécialisée. Les cellules souches peuvent se multiplier par divisions successives.
Cellule T – Voir lymphocyte T.
Chimiokine – Protéine balise qui attire les leucocytes porteurs de son récepteur.
Cytokine – Petite molécule messagère influant sur l’action des cellules immunitaires. Elle est aussi connue sous les noms de « lymphokine » ou « interleukine ». Il existe une grande variété de cytokines et chacune agit seulement sur les cellules dotées de récepteurs pour elle.

D
Démyélinisation – Processus de détérioration de la myéline.
Différenciation – Processus de maturation cellulaire.

E
Échelle élaborée d’incapacités de Kurtzke (ÉÉIK) - Outil de mesure du niveau d’incapacité d’une personne ayant la SP, élaboré par Dr John Kurtzke.
Encéphalomyélite auto-immune expérimentale (EAE) - Maladie semblable à la SP, transmise à des souris de laboratoire par injection de tissu du système nerveux central ou d’un dérivé de la protéine basique de la myéline.

F
Facteur de nécrose tumoral (TNF) – Comprend le TNF alpha et le TNF bêta. Il s’agit d’une cytokine élaborée par les macrophages et certaines cellules T. Toxique pour les cellules, elle joue un rôle dans les réponses inflammatoires.
Fibre nerveuse (axone) - Long prolongement effilé de la cellule nerveuse qui transmet l’influx nerveux d'un neurone à l'autre, dans tout l'organisme. La plupart des fibres nerveuses sont recouvertes de 1 à 200 couches de myéline.

G
Gaine de myéline –
Substance constituée de 1 à 200 couches de myéline entourant les fibres nerveuses du système nerveux central et du système nerveux périphérique.
Gène – Particule d’ADN présente sur le chromosome, portant l’information génétique nécessaire à la synthèse des protéines.

H

I
Imagerie par résonance magnétique (IRM) - Technique produisant des images anatomiques, à partir de l’énergie libérée par les atomes hydrogène. Permettant de voir les tissus mous de l’organisme, dont le cerveau et la moelle épinière, elle met clairement en évidence les lésions de SP et peut être utilisée pour suivre l’évolution de cette maladie.
Imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) – Technique d’imagerie permettant d’enregistrer le débit sanguin cérébral en temps réel et de repérer ainsi les zones d’activité. Il faut savoir que le débit sanguin augmente dans les zones cérébrales dont l’activité est accrue.
Immunoglobuline – Version d’anticorps liés à la membrane qui se lient aux antigènes et envoient un signal aux lymphocytes B pour qu’ils produisent des anticorps.
Inflammation – Ensemble des réactions protectrices locales provoquées par divers agents physiques ou chimiques ou par des germes pathogènes, menant à une détérioration des tissus où un dysfonctionnement peut accompagner l’œdème, la rougeur, la chaleur et la douleur. Le processus entraîne l’accumulation de liquide, de globules blancs et de protéines plasmatiques dans la région touchée.
Interféron (IFN) - Cytokine qui combat les virus en inhibant la multiplication de ceux-ci. L’interféron alpha (IFN-a) et l’interféron bêta (IFN-b) sont produits par les lymphocytes (globules blancs), les fibroblastes et d’autres cellules. (Des versions d’interféron obtenues par génie génétique sont employées dans le traitement de la SP.) L’interféron gamma (IFN-g) est produit par les lymphocytes T et les lymphocytes tueurs, par suite d’une inflammation. Sa fonction principale consiste à activer les macrophages pour qu’ils combattent l’infection. L’interféron gamma aggrave la SP.

J
K

L
Lésion - Altération d'un tissu de l'organisme. Dans le contexte de la SP, une lésion de la myéline du système nerveux central est appelée « plaque ». Voir plague.
Lésion active – Lésion nouvelle ou prenant de l’expansion.
Lésion rehaussée par le gadolinium – Le gadolinium est une substance chimique qui permet de visualiser à l’IRM les tissus touchés par l’inflammation. Comme il s’agit d’une grosse molécule, le gadolinium ne peut normalement pas pénétrer dans le cerveau. En cas d’inflammation active, toutefois, la barrière qui empêche habituellement les substances circulant dans le sang de pénétrer dans le cerveau perd de son étanchéité. Le gadolinium peut alors atteindre cet organe. C’est ainsi qu’il permet de déceler la progression de lésions existantes ou l’apparition de nouvelles lésions.
Lipide - Gras soluble. Terme désignant toute substance renfermant un acide gras ou un savon qui peut se dissoudre dans les graisses.
Liquide céphalorachidien – Liquide qui baigne le système nerveux central.
Lymphocyte – Globule blanc (cellule B, cellule T et cellule tueuse naturelle - NK) du système immunitaire qui combat des infections spécifiques.
Lymphocyte B à mémoire – Lymphocyte B à longue vie, capable de se remettre à fabriquer des anticorps après être demeuré longtemps dans l’organisme.
Lymphocyte T – Type de cellules immunitaires qui combattent l’infection. Il existe deux grandes catégories de lymphocytes T : les alpha-bêta et les gamma-delta. Les sous-populations des alpha-bêta comprennent les lymphocytes T facilitateurs (CD4+) et les lymphocytes T tueurs (CD8+).

M
Macrophage – Cellule immunitaire se trouvant sur la première ligne de défense de l’organisme contre les envahisseurs. Elle fait partie des cellules dites « présentatrices d’antigènes ». Les macrophages portent divers noms selon leur localisation dans l’organisme (par ex. la microglie, dans le cerveau).
Marqueur biologique (biomarqueur) - Indicateur mesurable d’un processus biologique, pouvant servir de prédicteur de santé ou de maladie. Les biomarqueurs à l’étude dans le contexte de la SP comprennent ceux qui révèlent des modifications immunitaires, des lésions de la myéline et des neurones, des brèches dans la barrière hémato-encéphalique (BHE) ou des signes de réparation de la myéline.
Mastocyte – Cellule provenant de la moelle osseuse; elle intervient dans les réactions allergiques.
Microglie – Cellules semblables à des macrophages, présentes dans le cerveau ; elles « englobent » les débris cellulaires et stimulent les réponses immunitaires.
Molécule d’adhésion – Protéine qui favorise la liaison entre deux cellules ou entre une cellule et la matrice extracellulaire.
Monocyte – Leucocyte présent uniquement dans le sang. Lorsqu’un monocyte migre dans les tissus, il est appelé macrophage.
Morphogène – Substance diffusable déterminant la forme et la structure d’un organisme ; elle influe sur les mouvements et l’organisation des cellules au cours du développement.
Myéline – Substance constituée de protéines et de lipides formant la gaine des fibres nerveuses du système nerveux central. Elle accélère la transmission des messages le long de ces fibres.

N
Neurodégénérescence - Dégénérescence et mort des neurones.
Neurone - Cellule du système nerveux comprenant un noyau et des prolongements appelés « dendrites» (ramification abondante) ou « axones » (prolongement unique). L’influx nerveux se propage le long des axones.
Neuroprotection - Préservation de l’intégrité structurale et fonctionnelle des cellules nerveuses.
Neutrophile – type de cellules sanguines migrant rapidement jusqu’aux sites d’inflammation pour aider l’organisme à combattre les infections.
Névroglie (cellules gliales) - Tissu de soutien du système nerveux central, non générateur d’influx nerveux (par exemple, les astrocytes et les oligodendrocytes).

O
Oligodendrocyte - Cellule du système nerveux central, dont les prolongements remplis de myéline s’enroulent autour des fibres nerveuses (axones).

P
Peptide –
Enchaînement formé par un nombre restreint d’acides aminés. Selon le nombre de ceux-ci, on décrit dipeptides (deux acides), tripeptides (trois acides), etc.
Placebo - Substance utilisée dans les essais cliniques, ayant l’apparence du médicament ou du traitement à l’étude (p. ex. médicament inactif ou traitement fictif). Le recours à un placebo permet de mesurer les effets réels du médicament ou du traitement étudié ainsi que les effets attribuables à l’état psychologique du patient (effet placebo).
Plaque – Région démyélinisée caractéristique de la sclérose en plaques.
Précurseur d’oligodendrocyte (PO) – Oligodendrocyte immature.
Protéine basique de la myéline (MBP) - Une des principales protéines de la myéline.
Protéine protéolipidique (PLP) - Une des principales protéines de la myéline.

Q
Qualité de vie liée à la santé –
Qualité de vie de la personne ayant la SP, évaluée selon sa propre perception de ses capacités fonctionnelles et de son bien-être.
Questionnaire sur la qualité de vie des personnes ayant la SP – Questionnaire conçu pour évaluer les effets de la SP sur la vie des personnes qui ont cette maladie.

R
Récepteur de la cellule (lymphocyte) T – Protéine présente à la surface de la cellule T. Le récepteur de la cellule T alpha-bêta se lie à des fragments de peptides étrangers (et parfois aux peptides de l’organisme, telle la myéline) à la surface des protéines « de présentation » sur les cellules présentatrices de l’antigène.
Régulation immunitaire - Régulation de réponses spécifiques du système immunitaire.
Remyélinisation – Processus au cours duquel les oligodendrocytes ou cellules de Schwann rajoutent de la myéline autour des fibres nerveuses.
Répartition aléatoire - Processus permettant de répartir de façon aléatoire des participants à un essai dans divers groupes d’étude. On recourt à cette méthode dans le but d’éliminer ou de réduire la partialité à l’égard d’un groupe en particulier.

S
Souris transgénique
- Souris porteuse de gènes de source étrangère (animale ou humaine), d’où l’adjectif formé de « trans »(autre) et « génique » (gène). Spectrométrie de masse - Technique utilisée pour mesurer la masse de molécules ou de groupes de molécules.
Spectroscopie par résonance magnétique (SRM) - Technologie semblable à l’IRM, mais fournissant des données chimiques plutôt qu’anatomiques. Elle est fort utile dans l’évaluation des effets de nouveaux traitements, étant donné qu’elle permet de déterminer la gravité de la SP et d’en suivre l’évolution.
Système nerveux central (SNC) - Système comprenant le cerveau et la moelle épinière. Toutes les parties du SNC peuvent être touchées par la SP.
Système nerveux périphérique (SBP) – Système nerveux en dehors du cerveau et de la moelle épinière. Il peut être touché par la SP.

T
U
V
W
X
Y
Z