Société canadienne de la sclérose en plaques

Programme de cours d'été stopSP


Les cours d’été stopSP consistent en un programme annuel d’éducation composé d’activités interactives qui dure une semaine et qui vise à accroître les connaissances et les compétences des stagiaires dans le domaine de la recherche sur la SP.

Les participants, qui sont issus de diverses disciplines, se rencontrent en petits groupes pour explorer des sujets de recherche liés à la SP. Ces séances en petits groupes visent à faciliter le réseautage, la collaboration et l’échange d’information entre les participants.

Chaque année, le programme de cours d’été stopSP met l’accent sur la recherche fondamentale, sur la recherche clinique ou encore sur la recherche sur la santé des populations.

Le cours d’été stopSP 2017, intitulé Faire progresser la recherche sur la SP grâce aux partenariats cliniques et biomédicaux, se tiendra du 12 au 15 juin dans la pittoresque ville de St. John’s, à Terre-Neuve, sur le campus de l’Université Memorial.

Compte tenu du fait que des chercheurs en médecine font des demandes de subventions auprès de divers organismes nationaux et internationaux, les partenariats locaux et régionaux dans les domaines des sciences fondamentales et des sciences cliniques revêtent une importance primordiale. Forger ces alliances clés requiert du dévouement et de la patience, de même que l’ambition de trouver des collaborateurs qui auront une mission et une vision communes, ce qui permettra au chercheur principal de demeurer autonome et d’obtenir du succès.

Alors que les stagiaires entreprennent avec enthousiasme la transition vers une carrière de chercheur indépendant, le cours d’été stopSP 2017 leur offrira des séminaires, des ateliers et des activités qui les guideront dans ce processus et les aideront à prendre conscience de l’importance de bâtir des ponts entre les sciences fondamentales et cliniques dans le domaine de la recherche sur la sclérose en plaques.

Critères d'admission

Pour être admissible au programme de cours d’été stopSP, les candidats doivent être déjà inscrits à un programme d’études supérieures, détenir une bourse de recherche postdoctorale/clinique en général d’une université canadienne (doctorat terminé dans les quatre années précédant la demande).Ceux qui sont inscrits dans un programme de premier cycle (p. ex. en médecine), mais qui ont déjà fait des études supérieures sont également admissibles.

Les stagiaires qui sont acceptés au programme de cours d’été stopSP doivent être inscrits à un programme à temps plein au moment où ils s'inscrivent au programme de cours d’été stopSP (avril 2017).

Directives du programme - **concours maintenant OUVERT**

Lignes directives
Directives du programme

Dates importantes

  • Lancement du concours: Le 2 décembre 2016
  • Date limite de soumission des demandes: Le 14 février 2017, à 16 h 00, HNE
  • Date prévue de l'avis de décision: Avril 2017

À propos des cours d’été stopSP

ANNÉE LIEU SUJET PARTICIPATION
2009 Université de Montréal Neuro-immunologie et neuropathologie de la SP 32 participants
2010 Université de Dalhousie Aspects cliniques et comportementaux de la SP 40 participants
2011 Université de Calgary Neuroprotection et réparation neuronale 44 participants
2012

Université du Manitoba

Les populations spéciales et les maladies complexes, dont la SP

43 participants
2013 Université de la Colombie‑Britannique Progression de la SP : imagerie et pathogenèse 46 participants
2014 Université de Dalhousie Recherché translationnelle en SP : de la découverte à la mise en application en passant par l’innovation

45 participants

2015

Université de Montréal et l'Université McGill

La biologie des poussées de SP et de la réparation des lesions.

43 participants

2016

Université de la Colombie‑Britannique

Les soins de la SP : un art et une science en évolution 40 participants

Le programme de cours d'été stopSP 2016 a eu lieu a Vancouver du 13-16 juin.

Les avancées en lien avec la sclérose en plaques et la neuromyélite optique réalisées dans les domaines de la science fondamentale et des études cliniques transforment les soins aux patients. Les cliniciens qui traitent cette population de patients doivent avoir une solide compréhension des plus récents traitements, critères diagnostics et progrès encourageants. Le programme éducatif et interactif offre une vue d’ensemble complète de l’application des données scientifiques sur la sclérose en plaques et la neuromyélite optique à la pratique clinique.

Les objectifs des cours d’été stopSP 2016 visent à :
• Faire la lumière sur l’étiologie et la physiopathologie moléculaires dans le but de contribuer à la découverte de nouvelles cibles et de nouveaux biomarqueurs utiles pour les interventions thérapeutiques.
• Comprendre comment les avancées dans le domaine de l’imagerie permettent d’améliorer le diagnostic, la prise en charge et l’évaluation des traitements.
• Utiliser les données sur la santé de la population et appliquer les méthodes épidémiologiques pour guider la prise de décisions cliniques.
• Rassembler des pairs issus de diverses disciplines et encourager le réseautage et la collaboration.

Pour plus d'informations sur le programme de cours d'été stopSP 2015 qui a eu lieu à Montréal cliquer ici.

Ce que les participants ont le plus aimé des cours d’été

« TOUT! Les ateliers étaient particulièrement captivants! Les chercheurs qui ont pris le temps d’organiser les ateliers pratiques étaient fantastiques. J’ai beaucoup appris en constatant que les autres laboratoires appliquent différemment les mêmes procédures que j’utilise dans mon laboratoire – je me suis d’ailleurs rendu compte que je fais les choses moins efficacement! Les chercheurs nous ont tellement aidés! » (participant de 2015)

« J’ai ADORÉ interagir avec les patients atteints de sclérose en plaques. Lorsqu’on travaille dans un laboratoire, on ne peut pas toujours avoir le point de vue du patient. Ce fut extrêmement motivant. J’ai aussi aimé la discussion sur les possibilités de carrières à la fin de la journée. Tous les ateliers correspondent EXACTEMENT à ce que nous faisons dans nos laboratoires. Très pertinent. » (participant de 2015)

« C’était ma première année de cours d’été et j’ai trouvé cela très agréable. L’approche interdisciplinaire est probablement ce que j’ai apprécié le plus. En tant que chercheur clinique, j’ai appris beaucoup de nouvelles notions appartenant aux sciences fondamentales et j’ai commencé à explorer différentes possibilités de collaboration, dont certaines dans mon propre domaine d’études. » (participant de 2014)

« J’ai pratiquement tout adoré de mon expérience. J’ai aimé participer aux ateliers pratiques. J’ai aussi beaucoup aimé interagir avec les patients atteints de sclérose en plaques, les médias et les organisateurs de la Société de la SP, et comprendre leur point de vue sur la recherche sur la SP. J’ai vraiment apprécié les différentes activités de réseautage (il s’agit du MEILLEUR événement pour le réseautage auquel j’ai participé) et les séances sur le transfert des connaissances et la communication. La nourriture était excellente. J’ai trouvé très intéressant de découvrir des domaines de recherche en lien avec la SP autres que celui de l’imagerie par résonnance magnétique… et la liste ne s’arrête pas là!! » (participant de 2013)

« Favoriser l’établissement de relations entre les stagiaires, voilà qui contribue réellement à promouvoir un contexte de collaboration pour la prochaine génération de chercheurs dans le domaine de la SP au Canada. » (participant de 2012)

« En plus d’avoir été une excellente occasion d’apprentissage, les cours d’été m’ont permis d’interagir directement avec des stagiaires et des spécialistes issus de différents horizons liés à la recherche sur la SP. » (participant de 2011)

Personnes-Ressources

Anik Schoenfeldt, Gestionnaire du programme national de formation
Courriel: anik.schoenfeldt@mail.mcgill.ca
Téléphone: 1-877-288-2570 / 514-843-1442

Christina Wolfson, Directrice du programme national de formation
Courriel: Christina.wolfson@mcgill.ca
Téléphone: 514-934-1934 poste 44739