Nouvelles récentes sur la recherche en SP

Inefficacité du Ginkgo biloba à améliorer la fonction cognitive des personnes atteintes de SP

Résumé
Les résultats d’une étude clinique comparative avec placebo de douze semaines menée par des chercheurs de l’Université de l’État de la Louisiane, Nouvelle-Orléans, indiquent que le Ginkgo biloba n’améliore pas la fonction cognitive des personnes atteintes de SP. L’utilisation d’extraits de Ginkgo biloba à diverses fins médicinales a incité des chercheurs à mener des études pilotes de faible envergure, dont celle dont il est ici question, sur la base de données qui suggéraient que le Ginkgo biloba pouvait avoir des effets bénéfiques sur les troubles cognitifs associés à la SP. Les résultats préliminaires de cette étude avaient déjà été rapportés en 2011, à l’occasion du congrès annuel de l’Académie américaine de neurologie. [Lovera JF, Kim E, Heriza E, Fitzpatrick M, Hunziker J, Turner AP, Adams J, Stover T, Sangeorzan A, Sloan A, Howieson D, Wild K, Haselkorn J, Bourdette D. Neurology. 2012 Sep 18;79(12):1278-84. Publié en ligne le 5 septembre 2012.]


L’étude en question
En tout, 121 personnes atteintes de SP (toutes formes confondues) – établies dans les régions de Seattle (Washington) et de Portland (Oregon) – qui présentaient un déficit cognitif objectivé par des tests ont participé à cette étude. Elles ont pris soit un comprimé contenant 120 mg d’extrait de Ginkgo biloba, soit un placebo deux fois par jour durant douze semaines avant de subir des tests cognitifs. Pour savoir comment les participants percevaient leur fonction cognitive et comment celle-ci était perçue par leurs proches, les chercheurs ont également demandé aux participants et à des membres de leur famille de remplir des questionnaires. Or, aucune différence entre les personnes qui avaient pris l’extrait de Ginkgo biloba et celles qui avaient reçu un placebo n’a pu être observée, et ce, quel que soit le paramètre d’évaluation pris en compte. Les chercheurs ont toutefois rappelé que leur étude n’avait pas été conçue pour évaluer l’efficacité à long terme de l’extrait de Ginkgo biloba et que les participants avaient la SP depuis longtemps (20 ans, selon la moyenne médiane), ce qui peut avoir influé sur les résultats obtenus.


Signification des résultats de l’étude
Les personnes qui prennent actuellement du Ginkgo biloba pour améliorer leur fonction cognitive devraient consulter leur médecin ou leur équipe soignante relativement aux résultats de cette étude et aux autres méthodes de prise en charge des troubles cognitifs associés à la SP.

Source : National MS Society (É.-U.) (en anglais seulement)

Open navigation