Nouvelles récentes sur la recherche en SP

La FDA approuve l’utilisation du daclizumab (administré par injection mensuelle) contre les formes rémittentes de SP

*8 mars 2018: Biogen Canada et AbbVie ont annoncé le retrait volontaire du ZINBRYTAmd (daclizumab) du marché à l’échelle mondiale en raison de préoccupations liées à l’innocuité de ce médicament.

La Food and Drug Administration (FDA – Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques) a approuvé dernièrement l’utilisation du Zinbryta (procédé à haut rendement du daclizumab – DAC HYP) pour le traitement des formes rémittentes de sclérose en plaques chez l’adulte. Commercialisé par les sociétés pharmaceutiques Biogen et AbbVie, le Zinbryta est un médicament injectable à action prolongée, autoadministré une fois par mois.

En raison de certains risques que comporte ce médicament (p. ex. des lésions hépatiques ou des dysfonctionnements immunitaires entraînant par exemple la colite non infectieuse, des réactions cutanées et le gonflement des ganglions lymphatiques), le Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques a restreint l’utilisation du Zinbryta aux personnes atteintes de SP n’ayant pas bien répondu à au moins deux médicaments approuvés contre cette maladie. Il est recommandé aux cliniciens d’évaluer la fonction hépatique de leurs patients au moyen d’analyses sanguines 1) avant le début du traitement, 2) tous les mois, avant l’administration de chaque dose, 3) puis une fois par mois durant six mois après la dernière dose.

L’innocuité et l’efficacité (capacité de produire un effet) du Zinbryta ont été démontrées dans le cadre d’un certain nombre d’essais cliniques. Le plus vaste de ces essais en était un de phase III baptisé DECIDE. Ce dernier a permis de comparer l’efficacité du Zinbryta à celui de l’interféron bêta-1a auprès de 1 841 personnes présentant une forme cyclique (poussées-rémissions) de SP, suivies durant plus de 144 semaines. Les chercheurs ont noté une réduction de 45 % du taux annualisé de poussées chez les participants ayant reçu le Zinbryta, comparativement à ceux traités par l’interféron bêta-1a. Des bienfaits cliniques de ce médicament avaient également été observés lors d’essais de phase II précédents, dont les essais SELECT et CHOICE, qui ont duré respectivement 52 semaines et 24 semaines. En effet, comparé à l’interféron bêta-1a et à un placebo, le Zinbryta avait permis d’abaisser le nombre de poussées et de lésions de SP. Parmi les événements indésirables relevés au cours des essais, mentionnons des symptômes du rhume, des infections des voies respiratoires supérieures, des maux de gorge, de l’eczéma, le gonflement des ganglions lymphatiques et des éruptions cutanées.

Le Zinbryta a été soumis à l’examen de Santé Canada, dont on attend toujours la décision quant à l’approbation de ce médicament. La Société canadienne de la SP rendra compte de l’état d’avancement du processus d’évaluation lorsque de l’information à ce sujet sera diffusée.

Pour en savoir plus sur le Zinbryta, y compris son mode d’action, ses effets indésirables et les résultats de la recherche sur ce médicament, rendez-vous à notre page Web intitulée Traitements à l’étude.

Open navigation