Nouvelles récentes sur la recherche en SP

L’Académie américaine de neurologie (AAN) rend publiques des lignes directrices en matière de pratique clinique relatives aux médicaments modificateurs de l’évolution de la SP

Contexte : Les médicaments modificateurs de l’évolution de la sclérose en plaques (MMÉSP) ont en commun de nombreuses caractéristiques, y compris leur capacité à limiter la fréquence des poussées de SP, à stabiliser ou à diminuer le degré d’incapacité ainsi qu’à réduire le nombre de lésions nouvelles ou agrandies, mises en évidence à l’aide de l’imagerie par résonance magnétique. Comme tout autre médicament, chaque MMÉSP comporte des effets indésirables qui lui sont propres et dont le degré de gravité peut simplement causer de l’inconfort pour le patient ou mettre la vie de ce dernier en danger. Puisque quatorze MMÉSP ont déjà été approuvés au Canada pour le traitement des formes rémittentes de la SP, les médecins et les personnes atteintes de SP peuvent maintenant opter pour un MMÉSP en se basant sur divers critères, à savoir le mode d’action (soit la façon dont le médicament agit sur l’activité de la maladie), le profil de risque, la voie d’administration et les exigences en matière de suivi. Compte tenu de la complexité du processus qui consiste à choisir un MMÉSP en fonction du mode de vie du patient, de l’état de santé de ce dernier et du suivi à effectuer durant le traitement, il importe que les médecins et les personnes atteintes de SP puissent s’appuyer sur des lignes directrices qui les aideront à faire un choix éclairé.

Lignes directrices en matière de pratique clinique relatives aux MMÉSP pour le traitement des adultes atteints de SP

L’Académie américaine de neurologie (AAN) a rendu publiques des lignes directrices en matière de pratique clinique dont l’objectif est d’aider les médecins et les personnes vivant avec la SP à choisir le médicament le plus approprié parmi l’ensemble des MMÉSP approuvés pour le traitement de cette maladie. Élaborées par un comité d’experts et de personnes atteintes de SP, ces lignes directrices présentent de l’information condensée sur les différents MMÉSP offerts – sur la base de données déjà publiées relativement aux profils d’innocuité et d’efficacité de ces médicaments – et fournissent des recommandations quant à la décision d’amorcer ou de cesser un traitement par un MMÉSP ou de passer à un autre MMÉSP.

Amorcer un traitement par un MMÉSP. La SP s’aggrave au fil du temps dans la plupart des cas. Par conséquent, l’amorce précoce d’un traitement par un MMÉSP s’avère le meilleur moyen actuel de contrer les effets néfastes de cette maladie. Selon les données issues de la recherche, les divers MMÉSP actuellement offerts font montre d’une capacité modérée ou forte à réduire le taux de poussées de SP.

Passer d’un MMÉSP à un autre. Malgré l’observance appropriée de leur traitement modificateur de l’évolution de la SP, certaines personnes continuent de subir des poussées ou de présenter une activité de la maladie décelable à l’IRM. Dans pareil cas, les lignes directrices de l’AAN plaident en faveur du recours à MMÉSP de remplacement, dont le mode d’action différera de celui du médicament utilisé jusqu’alors. Toutefois, nous ne disposons pas encore de suffisamment de données probantes pour déterminer pour quel nouveau MMÉSP il faudrait opter. Il importe donc qu’au moment de passer d’un MMÉSP à un autre, toute personne puisse consulter son équipe soignante en vue d’une décision éclairée fondée sur le profil avantages-risques des divers MMÉSP offerts ainsi que sur son mode vie et ses préférences.

Cesser un traitement par un MMÉSP. On dispose de peu de données sur les risques et les bienfaits que peut comporter la cessation d’un traitement modificateur de l’évolution de la SP. Selon les lignes directrices de l’AAN, certaines personnes chez qui la SP demeure stable pourraient envisager de cesser de prendre le MMÉSP qui leur a été prescrit. Cependant, toujours selon les lignes directrices de l’AAN, ces personnes devraient consulter leur équipe soignante avant de cesser leur traitement. En outre, les médecins pourraient préconiser la cessation d’un traitement modificateur de l’évolution de la SP aux personnes atteintes d’une forme progressive secondaire de SP qui, en plus de n’avoir subi aucune poussée depuis au moins deux ans, présentent un score de 7 sur l’échelle EDSS.

Ressources offertes aux professionnels de la santé et aux personnes atteintes de SP

L’AAN a élaboré des documents destinés à aider les professionnels de la santé et les personnes atteintes de SP à mieux comprendre les lignes directrices qu’elle a publiées en vue de faciliter la prise de décisions éclairées. En plus de la publication complète et du résumé qu’elle propose à l’intention des cliniciens relativement à ces lignes directrices, l’AAN a conçu pour les personnes vivant avec la SP des documents condensés portant sur les options qui consistent à amorcer et à cesser le recours à un MMÉSP ainsi qu’à changer de MMSÉP.

Open navigation