Société canadienne de la sclérose en plaques

Nouvelles récentes sur la recherche en SP

L’Alliance internationale pour la recherche sur la SP progressive (l’Alliance) formule des recommandations visant l’amélioration des premières phases d’essais cliniques

  • Étude financée par la Société de la SP

Des progrès considérables ont été réalisés quant à la mise au point des médicaments modificateurs de l’évolution de la sclérose en plaques (SP) destinés au traitement des formes cycliques de cette maladie, mais rares sont les nouveaux médicaments qui ciblent la neurodégénérescence et la réaction inflammatoire compartimentée au sein du système nerveux central (compartmentalized inflammation) associées aux formes progressives de la SP. Un groupe d’experts mis sur pied par l’Alliance a publié un article dans Nature Reviews Neurology dans lequel il recommande certains changements à apporter aux méthodes de conception et de réalisation des essais cliniques sur la SP progressive à des fins de systématisation et d’amélioration de la comparabilité.

Sous la direction de ses coprésidents, les Drs Marco Salvetti (Université Sapienza et Istituto Neurologico Mediterraneo [institut de neurologie de la méditerranée]) et Fernando Dangond (représentant du forum de l’industrie de l’Alliance), le groupe d’experts a rédigé et publié des recommandations visant l’amélioration des essais de phase II.

Recommandations du groupe d’experts :

  • Les essais cliniques de phase II peuvent et doivent à tout le moins fournir de l’information sur les mécanismes pathologiques même lorsque leurs résultats sont jugés négatifs.
  • Il est possible d’évaluer simultanément divers traitements grâce à des plans d’étude élaborés.
  • Il faut évaluer l’utilisation des nouveaux traitements en association avec un traitement approuvé contre la SP afin de limiter les effets potentiels de l’inflammation sur les résultats.
  • Il faut retenir divers paramètres d’évaluation de la biopathologie de la SP en plus d’un ensemble clé de paramètres d’évaluation des résultats, afin d’étudier les effets d’un médicament expérimental.
  • Il faut définir des critères de sélection moins restrictifs pour les essais cliniques.
  • Il faut utiliser d’autres types de plans d’essais cliniques.
  • Il faut sonder les personnes qui vivent avec la SP sur la faisabilité des plans des essais cliniques.

Retombées potentielles: En publiant cet article, l’Alliance invite la communauté de la SP dans son ensemble à commenter les recommandations qui y sont formulées. Ces commentaires l’aideront à concevoir son prochain programme de financement d’essais de phase II sur des médicaments expérimentaux. 

Référence : DANGOND, F., A. Donnelly, R. Hohlfeld et coll. « Facing the urgency of therapies for progressive MS — a Progressive MS Alliance proposal », Nature Reviews Neurology, January 22, 2021. [https://doi.org/10.1038/s41582-020-00446-9].

À propos de l’Alliance internationale pour la recherche sur la SP progressive

L’Alliance internationale pour la recherche sur la SP progressive a été fondée en vue de l’accélération de la mise au point de traitements efficaces contre les formes progressives de la SP et de l’amélioration subséquente de la qualité de vie des personnes du monde entier qui sont aux prises avec une forme progressive de SP. Il s’agit d’une initiative mondiale sans précédent à laquelle collaborent des organismes nationaux de la SP, des chercheurs, des professionnels de la santé, l’industrie pharmaceutique, des entreprises, des fiducies, des fondations, des donateurs et des personnes atteintes de SP progressive, en vue de répondre aux besoins non satisfaits dans le domaine de la SP progressive. En somme, c’est le fruit d’une coopération entre des membres de la communauté internationale de la SP qui ont décidé d’unir leurs forces pour trouver des solutions. Notre promesse n’est pas seulement porteuse d’espoir, elle est également génératrice de progrès.

Open navigation