Nouvelles récentes sur la recherche en SP

L’évolution naturelle de la forme progressive secondaire de sclérose en plaques

  • Étude canadienne

Afficher ou imprimer ce document dans son format original.

Résumé
L’apparition de la forme progressive secondaire de sclérose en plaques (SP) est un événement marquant dans l’évolution de la SP cyclique. Les symptômes des patients atteints de SP progressive secondaire (SPPS) s’aggravent progressivement, que ces derniers subissent ou non des poussées. Les facteurs de risque associés à l’apparition de la SPPS n’ont pas suffisamment été examinés dans le cadre des études sur l’évolution naturelle de la SP. Koch M, Kingwell E, Rieckmann P, Tremlett H; neurologues à la clinique de la SP de l’Université de la Colombie‑Britannique, J Neurol Neurosurg Psychiatry. 16 juill. 2010. [Article mis en ligne avant la publication]

Détails
Les investigateurs ont utilisé des analyses de la survie selon la méthode de Kaplan-Meier et le modèle de régression de Cox pour étudier l’influence de paramètres tels que le sexe, l’âge auquel la SP a fait son apparition et les symptômes initiaux ressentis, sur le délai d’apparition de la SPPS et l’âge auquel cette forme de SP apparaît chez des patients britanno-colombiens atteints d’une SP cyclique et n’ayant jamais encore été exposés à des immunomodulateurs.

La SP s’est déclarée sous forme de SP cyclique chez 5207 (90 %) des 5778 patients atteints d’une SP certaine répertoriés dans la base de données sur la SP de la Colombie-Britannique. Le délai médian d’apparition de la SPPS était de 21,4 ans (IC à 95 % : de 20,6 à 22,2), et l’âge médian auquel cette forme de SP est apparue était de 53,7 ans (IC à 95 % : de 53,1 à 54,3). Le sexe masculin et les symptômes initiaux moteurs ont été associés à un délai d’apparition de la SPPS plus court que dans les autres cas et à l’apparition de cette forme de SP à un plus jeune âge. Par ailleurs, l’apparition de la SP à un jeune âge a été associée à un délai d’apparition de la SPPS plus long, mais à l’apparition de cette forme de la maladie à un plus jeune âge. Il n’y avait pas d’association entre les autres types de symptômes initiaux et le délai d’apparition de la SPPS ni même l’âge auquel elle survient.

Conclusions : Cette étude a permis de mettre en évidence trois facteurs qui influent sur l’apparition de la SPPS chez les patients atteints de SP cyclique qui n’ont reçu aucun traitement. Les symptômes initiaux moteurs et le sexe masculin ont été associés à un délai d’apparition plus court de la SPPS et à l’apparition de la SPPS à un plus jeune âge. On aurait tort de penser que l’apparition de la maladie à un jeune âge améliore le pronostic.

Recherche et programmes nationaux
Open navigation