Nouvelles récentes sur la recherche en SP

Reconstitution de la population de lymphocytes circulants chez les patients atteints de SP traités par le FTY720

  • Étude canadienne

Afficher ou imprimer ce document dans son format original.

Résumé

Le FTY720 (fingolimod) est un nouveau traitement destiné à réduire le nombre de certaines cellules du système immunitaire et à ralentir ainsi l’activité de la SP. Les auteurs de l’article ont observé des patients qui avaient abandonné le traitement par le FTY720 durant les essais cliniques menés sur cet agent. Ils ont constaté qu’après un traitement au long cours par le FTY720, la reconstitution de cette population de cellules immunitaires pouvait être nettement plus lente que les prévisions. Johnson TA, Shames I, Keezer M, Lapierre Y, Haegert DG, Bar-Or A, Antel J. Clin Immunol. 2 juill. 2010.

Détails

Le FTY720 (fingolimod) réduit l’activité de la sclérose en plaques (SP) en séquestrant les lymphocytes dans les ganglions lymphatiques et en induisant une lymphopénie (diminution du nombre de lymphocytes circulants). D’après les résultats d’études de courte durée, on considère que la reconstitution de la population lymphocytaire périphérique après l’arrêt du traitement est relativement rapide (de 2 à 4 semaines). Les auteurs de l’article ont étudié les paramètres cinétiques de ce phénomène chez des patients atteints de SP qui ont abandonné un traitement au long cours (d’au moins 1 an à 5 ans) par le FTY720 dans le cadre des phases de prolongation en mode ouvert des essais cliniques sur cet agent. Ils ont également effectué une analyse histologique d’un ganglion médiastinal prélevé chez un patient lymphopénique traité par le FTY720.

Bien que la reconstitution de la population lymphocytaire périphérique se soit effectuée dans les délais prévus chez trois des patients, deux patients étaient encore lymphopéniques 9 et 34 mois après l’arrêt du traitement. Précisons que les ganglions lymphatiques du patient qui était encore lymphopénique au bout de 34 mois avaient conservé une architecture normale. En dépit du maintien de l’intégrité des ganglions lymphatiques, il en ressort que le délai de reconstitution de la population lymphocytaire après un traitement au long cours par le FTY720 peut être plus long que ne le laissaient croire les études de courte durée. Cette observation présente un intérêt pour les décisions cliniques relatives à la prise en charge des patients traités par le FTY720 et pour l’utilisation de solutions de rechange.

Recherche et programmes nationaux
Available in English.

Open navigation