Société canadienne de la sclérose en plaques

Nouvelles récentes sur la recherche en SP

Retour sur 2014

L’année 2014 a été marquée par des percées exaltantes dans le domaine de la recherche sur la sclérose en plaques. Chacune d’elles nous a permis de mieux comprendre les mécanismes pathologiques sous-jacents à la SP et d’explorer des moyens d’améliorer la qualité de vie des personnes touchées par cette maladie. La Société canadienne de la SP s’est avérée le fer de lance du mouvement pour stopper la SP par son apport à la recherche fondamentale et innovante sur tous les aspects de cette maladie. C’est avec grand plaisir que nous vous informons ‒ par l’entremise de nos bulletins d’information ‒ sur un large éventail d’études subventionnées par la Société de la SP.

La lutte contre la forme progressive de SP, forme particulièrement incapacitante pour laquelle il n’existe encore aucun traitement, a été au cœur d’études coopératives menées dans le monde entier. Certaines d’entre elles ont porté des fruits, et les résultats de divers essais cliniques sur des traitements de cette forme de SP ont été divulgués. De plus, la recherche fondamentale – source de données essentielles sur la biologie de la SP – a permis d’approfondir les connaissances sur la remyélinisation et la neuroprotection, deux processus importants capables de ralentir la progression de la SP et d’empêcher l’apparition d’une forme de SP progressive, où l’atteinte neurologique et les incapacités sont irréversibles.

Plusieurs nouvelles études ont permis de douter de l’existence d’un lien entre l’insuffisance veineuse céphalorachidienne chronique (IVCC) et la SP. Néanmoins, les études se poursuivent dans ce domaine, y compris un essai clinique subventionné par la Société de la SP sur le traitement « Libération », dans le but d’apporter des réponses définitives sur le sujet aux personnes atteintes de SP.

En 2014, de nouvelles données ont été obtenues relativement aux interactions entre des facteurs liés au mode de vie et la SP, notamment l’impact de la grossesse sur la SP, les liens entre l’utilisation du cannabis et la fonction cognitive et l’intégration de programmes d’exercices efficaces aux méthodes de prise en charge des symptômes de la SP.

Somme toute, les nombreuses études menées en 2014 ont permis d’approfondir notre compréhension des mécanismes en cause dans la SP et nous ont aidés à déterminer des cibles thérapeutiques potentielles.

La Société de la SP maintient son engagement à financer la recherche qui enrichira nos connaissances sur la sclérose en plaques et permettra d’améliorer la qualité de vie des personnes aux prises avec cette maladie. En 2014, la Société de la SP a investi plus de six millions de dollars dans près de 70 études. De son côté, la Fondation pour la recherche scientifique sur la SP finance toujours des études coopératives multicentriques sur des questions épineuses en lien avec la SP. Nous espérons que grâce à cet apport et à tous les progrès accomplis jusqu’à maintenant, la Société de la SP pourra renforcer son réseau de brillants chercheurs et propulser le Canada à la tête des pays à l’œuvre dans la recherche de moyens de guérir la SP.

Vous trouverez ci-dessous la liste complète des points d’information que nous avons publiés sur la recherche effectuée en 2014 à l’échelle internationale.

SP progressive

Insuffisance veineuse céphalorachidienne chronique (IVCC)

Mode de vie, famille et mieux-être

Percées dans les domaines clinique et thérapeutique

Mécanismes et déclencheurs de la SP et cibles thérapeutiques

Outils et biomarqueurs

Santé des populations