Nouvelles récentes sur la recherche en SP

Une carence en vitamine D est associée à l’état dépressif chez les personnes atteintes de SP, mais pas à la fatigue

Afficher ou imprimer ce document dans son format original.

Résumé
L’état dépressif et la fatigue sont des symptômes répandus et invalidants de la sclérose en plaques (SP). Ils ont été associés à une carence en vitamine D. Or, une telle carence est fréquente chez les personnes atteintes de SP. Knippenberg S, Bol Y, Damoiseaux J, Hupperts R, Smolders J. Acta Neurol Scand. 2010 Sept 29. doi: 10.1111/j.1600-0404.2010.01447.x. [Publication en ligne avant impression]

Détails
L’étude avait pour but de voir si une carence en vitamine D contribuait à l’état dépressif et à la fatigue chez les personnes atteintes de SP. Les participants comprenaient des personnes atteintes de SP ayant déjà participé à des études sur ces symptômes et dont on détenait les taux sériques de 25-hydroxyvitamine D (25(OH)D) mesurés durant la période précédant l’atteinte de la demi-vie de la 25(OH)D. L’évaluation de l’état dépressif et de la fatigue a été effectuée à l’aide de l’échelle de mesure des troubles anxieux et dépressifs lors de l'hospitalisation (Hospital Anxiety and Depression Scale) et l’échelle d’évaluation multidimensionnelle de la fatigue (Multidimensional Fatigue Inventory).

Cinquante-neuf patients ont fait partie de l’étude. Les scores moyens de fatigue et de symptômes dépressifs étaient de 14,6 (écart-type 4,2) et de 6,2 (écart-type 4,4), respectivement. Le taux moyen de vitamine D était de 62,3 nm (écart-type 27,8). On a observé une corrélation négative entre la vitamine D et l’état dépressif (r = -0,326, p = 0,006). Par contre, aucun lien n’a été établi entre le taux de vitamine D et la fatigue. Selon un modèle de régression multiple, une carence en vitamine D n’avait pas d’incidence significative sur l’état dépressif, après avoir tenu compte de l’âge, du score EDSS (échelle élaborée d’incapacité) et de la fatigue (p = 0,078). Par ailleurs, l’état dépressif et la fatigue n’influaient pas sur le taux de vitamine D.

Discussion
L’étude a révélé une corrélation négative entre une carence en vitamine D et les symptômes dépressifs chez les personnes atteintes de SP. Malgré l’existence de multiples facteurs parasites, les chercheurs ont constaté que le taux de vitamine D pourrait favoriser la présence de symptômes dépressifs chez les personnes atteintes de SP. Par conséquent, les auteurs de futures études sur la vitamine D et la SP devraient intégrer les symptômes dépressifs à leurs critères d’évaluation dans le but de vérifier les résultats de la présente étude.

Recherche et programmes nationaux
Open navigation