Société canadienne de la sclérose en plaques

Fénébrutinib

Aperçu :

  • Autre dénomination : GDC-0853, RG7845
  • Compagnie pharmaceutique : Genentech (affiliée à Hoffman-La Roche)
  • Voie d’administration : voie orale
  • Classe thérapeutique : immunomodulateur
  • Traitement émergent contre la SP cyclique ; SP progressive primaire
  • Statut : essai clinique de phase III en cours

Mode d’action

Le fénébrutinib inhibe de manière sélective la tyrosine kinase de Bruton (ou BTK), ce qui réduit l’activation des lymphocytes B, qui contribue à l’inflammation observée dans le cerveau et la moelle épinière en cas de SP. Par ailleurs, ce médicament préviendrait l’activité d’une population de cellules immunitaires particulières, à savoir les cellules de la microglie, qui est associée à la progression de la SP.

Travaux de recherche et résultats

Essais cliniques relatifs à la SP cyclique : étude FENhance

L’étude FENhance est un essai clinique de phase III multicentrique, à répartition aléatoire et à double insu, dont l’objectif est de comparer l’efficacité et l’innocuité du fénébrutinib à celles de l’Aubagio (tériflunomide). En tout, 734 adultes seront recrutés pour cette étude, puis ils seront répartis au hasard pour recevoir, par voie orale, le fénébrutinib ou l’Aubagio pendant 96 semaines. Le paramètre d’évaluation principal sera la variation de la fréquence annualisée des poussées et le temps écoulé jusqu’à l’aggravation confirmée de l’incapacité. Les chercheurs visent également à comparer l’efficacité du fénébrutinib à celle de l’Aubagio quant à la progression des incapacités et aux lésions mises en évidence par IRM.

Le recrutement pour l’étude FENhance est en cours. On prévoit que cette étude se terminera en novembre 2024.

Essais cliniques relatifs à la SP progressive primaire  : FENtrepid

L’étude FENtrepid est un essai clinique de phase III multicentrique, à répartition aléatoire et à double insu, dont l’objectif consiste à comparer l’efficacité et l’innocuité du fénébrutinib à celles de l’Ocrevus (ocrélizumab). Les chercheurs recruteront 946 adultes qui seront répartis entre deux groupes pour recevoir soit du fénébrutinib par voie orale, soit de l’Ocrevus par voie intraveineuse, pendant une période pouvant aller jusqu’à 120 semaines. Le paramètre d’évaluation principal sera l’efficacité du fénébrutinib à retarder la progression des incapacités chez des personnes atteintes de SPPP. Par ailleurs, les chercheurs visent à comparer l’efficacité du fénébrutinib en ce qui a trait à la variation du volume du cerveau et aux capacités cognitives à celle de l’Ocrevus.

Le recrutement pour l’étude FENtrepid est en cours. On prévoit que cette étude se terminera en mai 2028.

Référence

ROCHE. « Roche expands its multiple sclerosis portfolio with investigational BTK inhibitor fenebrutinib and initiates novel clinical trials for OCREVUS (ocrelizumab) », 2020; tiré d’un communiqué de presse publié par Roche.

Open navigation