Société canadienne de la sclérose en plaques

Hydroxychloroquine

Aperçu :

  • Autre dénomination : Plaquenil
  • Voie d’administration et posologie : voie orale (400 mg par jour, à raison de deux doses de 200 mg)
  • Traitement émergent contre la SP progressive primaire (SPPP)
  • Statut : essai clinique de phase II en cours

Pour l’instant, l’hydroxychloroquine est approuvée au Canada pour le traitement du paludisme (malaria) et des maladies rhumatismales telles que le lupus érythémateux disséminé et la polyarthrite rhumatoïde. Son utilisation pour le traitement de la SP est un exemple d’attribution de nouvelles indications à un médicament, stratégie qui consiste à examiner la possibilité d’attribuer à un médicament qui a été commercialisé pour le traitement d’une maladie donnée une nouvelle indication pour le traitement d’une autre maladie.

Mode d’action

Il a été démontré que l’hydroxychloroquine réduit l’activité de la maladie chez des animaux atteints d’une maladie semblable à la SP en atténuant l’activité de cellules immunitaires appelées cellules de la microglie dans le cerveau et la moelle épinière. Normalement, ces cellules éliminent les débris dans le système nerveux central; autrement dit, elles exercent des effets bénéfiques. Cela dit, en cas de SPPP, elles sont constamment activées et peuvent alors contribuer aux lésions subies en permanence par les cellules nerveuses.

Travaux de recherche et résultats

Essai clinique de phase II

Une équipe de chercheurs canadiens de l’Université de Calgary et de la clinique de SP du centre médical Foothills a recruté 35 adultes atteints de SPPP dans le cadre d’un essai clinique interventionnel de phase II de petite envergure, afin de déterminer si un traitement par l’hydroxychloroquine (400 mg par jour) d’une durée maximale de 18 mois peut prévenir la détérioration de la capacité à marcher chez ces personnes. Le paramètre d’évaluation principal sera l’amélioration du temps requis pour parcourir une distance de 8 mètres à la marche (test de la marche chronométrée de 25 pieds). Les chercheurs évalueront également la fonction motrice des membres supérieurs (au moyen du test de dextérité 9-Hole Peg Test, ou test des 9 chevilles), la cognition, la vitesse de traitement de l’information et la mémoire de travail (au moyen du test de substitution de nombres à des symboles Symbol Digit Modalities), ainsi que la qualité de vie des participants.

On prévoit que ces travaux de recherche s’achèveront en mai 2021.

Référence

Dossier publié sur le site ClinicalTrials.gov : Hydroxychloroquine in Primary Progressive Multiple Sclerosis.

Open navigation