Société canadienne de la sclérose en plaques

Masitinib

Aperçu

  • Autre dénomination : AB-1010
  • Compagnie pharmaceutique : AB Sciences
  • Voie d’administration : orale (4,5 mg/kg ou de 4,5 à 6 mg/kg par jour)
  • Classe thérapeutique : immunomodulateur
  • Traitement émergent contre la SP progressive primaire et la SP progressive secondaire non accompagnée de poussées
  • Statut : essai clinique de phase III en cours

Mode d’action

Le masitinib inhibe la fonction de protéines appelées tyrosines kinases et cible plus précisément les cellules du système immunitaire inné (tels les mastocytes, les macrophages et les cellules de la microglie) qui jouent un rôle dans les réactions inflammatoires et les réponses immunitaires associées à la SP. L’inhibition des tyrosines kinases est associée à des effets neuroprotecteurs, puisqu’elle se traduit par une inhibition du processus inflammatoire.

Travaux de recherche et résultats

Essai clinique de phase II

Dans le cadre d’une étude multicentrique de phase II à répartition aléatoire de petite envergure, 35 personnes présentant une SPPP ou une SPPS non accompagnée de poussées ont été réparties entre deux groupes, dont l’un devait prendre un placebo, et l’autre, du masitinib, à raison d’une dose allant de 3 à 6 mg/kg/jour, durant une période minimale de 12 mois. Le principal paramètre d’évaluation était la variation du score à l’échelle d’évaluation fonctionnelle MSFC (multiple sclerosis functional composite score), qui permet de mesurer les changements touchant la fonction motrice des jambes et la démarche, la fonction motrice des bras et des mains, ainsi que la fonction cognitive. Une amélioration du score à l’échelle MSFC a été observée dans le groupe traité par le masitinib comparativement au groupe sous placebo. Ces résultats ne se sont pas révélés significatifs sur le plan statistique, mais ils ont mis en évidence des bienfaits thérapeutiques suffisants pour justifier la tenue d’un essai clinique d’une plus grande envergure sur le médicament à l’étude.

Les effets indésirables rapportés durant cet essai clinique ont été les suivants : diminution de la force musculaire et de l’énergie, éruptions cutanées, nausées, œdème (enflure) et diarrhée. La fréquence des effets indésirables observés dans les groupes masitinib et placebo était similaire. Toutefois, les effets indésirables sérieux et graves ont été plus fréquents chez les participants sous masitinib.

Essai clinique de phase III : étude AB07002

Dans le cadre d’un essai clinique de phase III, multicentrique, à répartition aléatoire et à double insu, des chercheurs se sont donné pour objectif de comparer pendant 96 semaines l’innocuité et l’efficacité du masitinib (administré à raison de 4,5 mg/kg/jour ou d’une dose portée progressivement de 4,5 à 6 mg/kg/jour) à celles d’un placebo chez 656 personnes atteintes de SPPP ou de SPPS non accompagnée de poussées. Les variations de l’incapacité, mesurées au moyen de l’échelle élaborée des incapacités (EDSS), constituaient le principal paramètre d’évaluation de l’efficacité du masitinib. Les autres critères d’évaluation étaient les scores à l’échelle MSFC et au questionnaire MSQOL-54 (Multiple Sclerosis Quality of Life-54), conçu pour permettre de mesurer la qualité de vie en 54 questions. En janvier 2018, les résultats d’une analyse provisoire n’ont révélé aucune préoccupation quant à l’innocuité du médicament à l’étude et laissaient présager un taux élevé de succès parmi les personnes ayant participé à l’essai clinique. Selon des résultats non publiés, le traitement par le masitinib (4,5 mg/kg/jour) a été associé à une probabilité relative de 39 % de réduction de la progression de la maladie selon le score à l’échelle EDSS ou d’amélioration plus marquée de ce score, comparativement au placebo. En outre, le traitement par le masitinib a significativement réduit le risque de premier épisode de progression des incapacités (réduction de 42 %). Les résultats de cette étude s’avèrent donc prometteurs pour les personnes aux prises avec une forme progressive de SP, qui ont accès à un nombre très restreint d’options thérapeutiques. Une étude de confirmation est en cours d’élaboration par le fabricant de ce produit.

Effets secondaires signalés

Les effets indésirables rapportés durant l'essai clinique de phase II ont été les suivants : diminution de la force musculaire et de l’énergie, éruptions cutanées, nausées, œdème (enflure) et diarrhée. La fréquence des effets indésirables était similaire entre le groupe masitinib et le groupe placebo. Toutefois, les effets secondaires sérieux et graves ont été plus fréquents chez les participants sous masitinib.

Référence

VERMERSCH, P. et coll. « Masitinib treatment in patients with progressive multiple sclerosis: a randomized pilot study », BMC Neurol., 2012;12:36.

Open navigation