Société canadienne de la sclérose en plaques

Rémibrutinib

Aperçu : Le rémibrutinib est un inhibiteur potentiel extrêmement sélectif de la BTK, administré par voie orale.

Autre dénomination : LOU064
Compagnie pharmaceutique : Novartis
Voie d’administration et posologie : voie orale (une fois par jour)
Classe thérapeutique : immunomodulateur
Traitement émergent contre la SP cyclique (poussées-rémissions)
Statut : essai clinique de phase III en cours

Mode d’action

Le rémibrutinib inhibe de manière sélective la tyrosine kinase de Bruton (ou BTK), ce qui réduit l’activation des lymphocytes B, qui contribue à l’inflammation observée dans le cerveau et la moelle épinière en cas de SP.

Recherche

Essai clinique de phase III

Il s’agit d’un essai de phase III multicentrique, à répartition aléatoire, à double insu et à double placebo, avec comparateur actif, à groupes parallèles et à doses prédéterminées, qui permettra de comparer l’efficacité et l’innocuité du rémibrutinib à celles du tériflunomide dans le contexte de la SP cyclique (poussées-rémissions). Le paramètre d’évaluation principal sera la fréquence annualisée des poussées observées sur une période de traitement de deux ans et demi. L’évolution de l’incapacité et les taux sériques de chaîne légère des neurofilaments seront également évalués parmi les sujets à l’étude.

Les personnes qui prendront part au volet principal de l’essai de phase III pourront, sous réserve de leur admissibilité, participer à une étude de prolongation à doses prédéterminées qui sera menée sur le rémibrutinib en mode ouvert auprès d’un seul groupe de traitement, et ce, sur une période pouvant aller jusqu’à cinq ans.

Le recrutement pour cet essai est en cours. On prévoit que cette étude se terminera en novembre 2029.

Efficacité et innocuité du remibrutinib comparativement au tériflunomide chez des personnes atteintes de SP cyclique (poussées-rémissions)

Open navigation