Société canadienne de la sclérose en plaques

Parler de la SP avec son équipe soignante

Au cours des deux premières années suivant le diagnostic, vous aurez probablement de nombreuses questions à poser à vos professionnels de la santé. Or, la plupart du temps, la durée des rendez-vous est limitée.

Préparez bien vos consultations, de sorte que votre médecin et vous tiriez le maximum du temps qui vous sera consacré. Pour ce faire, vous pouvez tenir un journal sur votre état de santé et vos habitudes de vie. Notez-y :

  • toute apparition de nouveaux symptômes ou aggravation d’anciens symptômes, accompagnées des dates pertinentes et des effets de ces manifestations sur vos activités quotidiennes; il peut s’agir de changements liés au sommeil ou de troubles urinaires, intestinaux, cognitifs (p. ex. troubles de la mémoire), sexuels ou psychologiques;
  • tous les médicaments, les vitamines et les suppléments que vous prenez, y compris les doses de chacun et les effets secondaires qu’ils ont sur vous, s’il y a lieu;
  • tout changement notable apporté à votre régime alimentaire, à votre niveau d’activité physique ou à vos habitudes de vie (p. ex. cesser de fumer);
  • les questions que vous voulez poser.

Certains symptômes peuvent être difficiles à aborder (p. ex. état dépressif, troubles urinaires ou sexuels), mais si vous n’en parlez pas, vos soignants ne pourront pas vous aider, à moins qu’ils vous questionnent sur ces sujets, ce qu’ils ne font pas tous. Sachez qu’il existe des traitements efficaces contre de nombreux symptômes de SP.