Société canadienne de la sclérose en plaques

Directives relatives aux traitements par un médicament modificateur de l’évolution de la SP (MMÉSP) en cas de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)

Le gouvernement du Canada et le Centers for Disease Control and Prevention (CDC – organisme états-unien axé sur la surveillance et la prévention des maladies) suivent de près l’épidémie actuelle de COVID-19, maladie qui entraîne des troubles respiratoires. La situation évolue rapidement, et des questions quant au recours aux médicaments modificateurs de l’évolution de la SP (MMÉSP) sont soulevées.

C’est donc dans cette optique que les comités médicaux consultatifs des sociétés de la SP du Canada et des États-Unis ont formulé les recommandations suivantes :

  1. Les personnes atteintes de SP susceptibles de souffrir de complications graves liées à la COVID-19 devraient suivre les directives émises par le gouvernement du Canada et le CDC (en anglais seulement), de même que les recommandations supplémentaires du CDC (en anglais seulement).
  2. Les personnes atteintes de SP devraient continuer à prendre le MMÉSP qui leur a été prescrit et discuter des risques liés à celui-ci avec leur équipe soignante avant d’interrompre leur traitement.
  3. Avant de commencer à prendre un MMÉSP provoquant une déplétion cellulaire* ou un MMÉSP pour lequel une mise en garde a été émise quant au risque d’aggravation notable des incapacités suivant l’arrêt du traitement**, les personnes atteintes de SP devraient discuter des bienfaits et des risques associés au traitement envisagé en fonction de leur cas particulier (âge, présence de maladies concomitantes, lieu de résidence, etc.).

Ces recommandations reflètent l’opinion d’experts membres des comités médicaux consultatifs du Canada et des États-Unis. Elles sont fondées sur l’expérience clinique de ces spécialistes et l’analyse de la faible quantité de données en lien avec la COVID-19, la SP et les MMÉSP. Elles ont par ailleurs été avalisées par le Consortium of MS Centers (consortium de centres spécialisés en SP) et la MS Coalition*** (regroupement d’organismes liés à la SP). Nous continuons de surveiller la situation, qui évolue rapidement. De ce fait, ces recommandations pourraient être révisées lorsque de nouvelles données auront été cumulées.

* Parmi les médicaments qui entraînent une déplétion cellulaire figurent les suivants : le Lemtradamd (alemtuzumab), le Mavencladmd (cladribine), l’Ocrevusmd (ocrélizumab) et le Rituxanmd (rituximab; non officiellement approuvé pour le traitement de la SP).

** Les MMÉSP qui font l’objet d’une mise en garde quant au risque d’aggravation notable des incapacités suivant un arrêt de traitement sont les suivants : le Gilenyamd (fingolimod) et le Tysabrimd (natalizumab).

*** Sont membres de la MS Coalition les organismes suivants : l’Accelerated Cure Project for Multiple Sclerosis, Can Do MS, le Consortium of Multiple Sclerosis Centers, l’International Organization of Multiple Sclerosis Nurses, MS Views and News, la Multiple Sclerosis Association of America, la Multiple Sclerosis Foundation, la National Multiple Sclerosis Society et la United Spinal Association.

Open navigation