Société canadienne de la sclérose en plaques

La Société canadienne de la sclérose en plaques demande au gouvernement fédéral de soutenir les populations vulnérables durant la pandémie de COVID 19

Dans un contexte où les organismes de bienfaisance du monde entier se penchent sur les répercussions de la COVID‑19 pour les personnes et les familles qu’ils soutiennent ainsi que sur l’impact de cette maladie sur leurs activités, la Société canadienne de la SP a exprimé ses préoccupations liées à la pandémie actuelle dans une lettre qu’elle a adressée récemment au premier ministre du Canada, M. Justin Trudeau.

Comme nous l’avons souligné dans cette lettre, le Canada affiche l’un des taux de SP les plus élevés du monde. Or, le risque associé à la COVID‑19 est considérable chez les personnes atteintes de SP, en raison des agents immunosuppresseurs fréquemment utilisés dans le traitement de cette maladie. D’ores et déjà, nous sommes à même de constater les répercussions de la COVID‑19 sur la vie des Canadiens touchés par la SP, qui s’ajoutent aux défis avec lesquels ces personnes doivent déjà composer, tels des difficultés d’ordre financier et divers obstacles à l’accès à des soins appropriés.

Dans la lettre dont il est ici question, la Société canadienne de la SP demandait à ce que le gouvernement du Canada adopte des mesures de soutien visant à permettre aux organismes de bienfaisance en santé de continuer à soutenir les populations vulnérables durant la pandémie de COVID‑19, comme le recommandent également les autres entités membres de la Coalition canadienne des organismes de bienfaisance en santé. Parmi les moyens préconisés figurent des mesures particulières destinées à renforcer le soutien aux personnes atteintes de SP.

Les personnes touchées par la SP sont au centre de l’ensemble des activités menées par notre organisme, et nous maintiendrons les efforts que nous déployons au quotidien pour soutenir ces gens. Durant la période que nous vivons, la poursuite de notre mission nous importe plus que jamais.

Pour lire l’intégralité de la lettre adressée au premier ministre, veuillez cliquer ici.

Open navigation