Société canadienne de la sclérose en plaques

Nouvelles

350 000 $ remis à la prochaine génération de chercheurs sur la sclérose en plaques

  • Communiqués de presse

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Toronto (Ontario), le 7 septembre 2016 – La Société canadienne de la SP est fière de dévoiler le nom des lauréats de 2016 de bourses d’études destinées à soutenir des jeunes touchés par la sclérose en plaques (SP). D’une valeur totalisant plus de 350 000 $, ces bourses serviront à couvrir les droits de scolarité et de subsistance de cinq étudiants canadiens. Les bourses d’études John-Helou, commanditées par Pfizer et Médicaments novateurs Canada, ont été remises à Jeannelle Bouvette, de Red Deer, en Alberta, atteinte de SP cyclique, et à Lauren Smith, de Georgetown, en Ontario, dont la mère a reçu un diagnostic de SP avant sa naissance. Les bourses d’études « Follow the Leader », offertes grâce au soutien de la Fondation KRG, ont été remises à Lucas Nystrom, de Kenora, en Ontario, et à Nicholas Addesso de L’Original, en Ontario. Tous deux ont grandi avec un parent atteint de SP. Une troisième bourse « Follow the Leader » a également été remise à Matthew Lee, de Toronto, en Ontario, dont la mère est atteinte de neuromyélite optique (NMO), affection connexe. Les cinq étudiants bénéficieront d’un appui financier pendant leurs quatre années d’études de premier cycle, et tous espèrent se destiner à une carrière en recherche sur la SP.

« Comme je suis atteinte de SP, il serait extrêmement stressant de devoir travailler pendant ma première année d’études universitaires, et le stress est un facteur qui déclenche des poussées chez moi », explique Jeannelle Bouvette, qui a reçu un diagnostic de SP en 2015. « Grâce à cette bourse, je peux aller à l’université malgré les difficultés financières que la SP entraîne. Par exemple, le coût de ma chambre en résidence est plus élevé, car j’ai besoin d’une salle de bains accessible au cas où je souffrirais de vertiges. La bourse me motive à faire avancer la recherche sur la SP. On m’offre l’occasion de travailler dans ce domaine, et je donnerai le meilleur de moi-même. »

Les bourses d’études John-Helou viendront alléger le fardeau financier de Jeannelle Bouvette et de Lauren Smith, fardeau auquel bon nombre de personnes atteintes de SP et de familles touchées par cette maladie doivent faire face. Les jeunes femmes pourront ainsi réaliser leur plein potentiel et devenir les leaders de demain dans la recherche sur la SP. Jeannelle est inscrite au baccalauréat ès sciences en immunologie et en infectiologie à l’Université de l’Alberta, tandis que Lauren fréquente l’Université Nipissing en sciences infirmières. Un montant de 6 250 $, applicable aux droits de scolarité, leur sera versé chaque année durant quatre ans, pour un total de 25 000 $.

Grâce aux bourses « Follow the Leader », Lucas Nystrom, Matthew Lee et Nicholas Addesso toucheront un montant annuel de 25 000 $ applicable aux droits de scolarité et aux frais de subsistance pendant quatre ans, pour un total de 100 000 $ chacun. Offert pour une deuxième année, le programme de bourses « Follow the Leader » est rendu possible uniquement grâce au généreux appui financier de la Fondation KRG. Il vise à soutenir les jeunes qui ont grandi avec un parent atteint de SP et qui n’auraient peut-être pas la chance de poursuivre des études postsecondaires autrement.

« J’ai perdu mon père en octobre, et ça a été très difficile. Si on trouve un remède, plus personne n’aura à vivre ce que ma famille a traversé », explique Lucas Nystrom, dont le beau-père a succombé à des complications liées à la SP. « Je travaille autant que je peux depuis que j’ai 14 ans. En cinq ans, j’ai amassé suffisamment d’argent pour payer mes droits de scolarité pendant un an. Je ne veux pas être un poids pour ma famille. Grâce à cette bourse, je pourrai faire une demande de stage pendant l’été en recherche clinique pour contribuer à changer les choses, car je sais ce que cela signifie pour un jeune de grandir avec la SP dans sa vie. »

Les cinq étudiants ont été choisis par le comité de sélection en raison de leurs résultats scolaires exemplaires, de leurs activités parascolaires, de l’intérêt qu’ils manifestent pour une carrière de chercheur en SP, de leurs aptitudes remarquables en communication et de leur expérience en leadership. Le comité a évalué les candidatures d’étudiants admissibles souhaitant poursuivre des études postsecondaires en science, en technologie, en génie ou en mathématiques, soit des domaines liés directement à la recherche visant à stopper la SP.

« Lorsqu’un jeune ou un de ses parents est atteint de SP, la famille vit beaucoup d’incertitude, en raison notamment des difficultés financières – il arrive souvent qu’une personne atteinte de SP ne puisse pas travailler ou doive réduire ses heures de travail – et des difficultés émotionnelles causées par la crainte d’une nouvelle poussée ou la détérioration de l’état de santé d’un être cher », explique Sylvia Leonard, vice-présidente des compétences, des programmes et des services à la Société canadienne de la SP. « Ces jeunes sont bien placés pour savoir à quel point il est important de stopper la SP et de soutenir ceux qui sont touchés par cette maladie. En offrant les bourses “Follow the Leader” et John-Helou, nous voulons nous assurer que les étudiants qualifiés qui souhaitent se consacrer à la recherche sur la SP soient libérés des contraintes financières associées aux études, et nous espérons que cela les motivera à devenir les leaders de demain dans le domaine de la SP. »

Grâce aux investissements de la Fondation KRG dans les bourses « Follow the Leader », et de Pfizer Canada inc. et Médicaments novateurs Canada dans les bourses John-Helou, la Société de la SP pourra alléger le fardeau financier de ces cinq jeunes Canadiens tout en leur offrant des occasions d’encadrement, d’apprentissage et de mentorat.

« La Fondation KRG est fière de s’associer à la Société de la SP pour soutenir ces trois jeunes au parcours exemplaire. Grâce à leur bourse d’études, Lucas Nystrom, Matthew Lee et Nicholas Addesso pourront se concentrer sur leur réussite scolaire sans se soucier des répercussions financières de leurs études postsecondaires. Ils auront l’occasion d’influer sur l’avenir de la SP grâce à leurs réalisations », se réjouit Steven H. Wise, président du conseil d’administration de la Fondation KRG.

« J’ai moi-même pu constater les répercussions de la SP sur une famille. Les bourses d’études John-Helou visent à aider concrètement les familles aux prises avec cette maladie dégénérative », affirme John Helou, président de Pfizer Canada inc. « Je suis ravi que Médicaments novateurs Canada et Pfizer Canada inc., en partenariat avec la Société de la SP, me donnent l’occasion d’offrir en mon nom une bourse à deux jeunes femmes qui le méritent pleinement. Je suis impatient de suivre leur parcours et leurs réussites », ajoute-t-il.

-30-

À propos de la sclérose en plaques et de la Société canadienne de la SP

Le Canada affiche le plus fort taux de sclérose en plaques du monde. Cette maladie chronique souvent invalidante cible le système nerveux central, qui comprend le cerveau, la moelle épinière et les nerfs optiques. La SP est l’une des affections neurologiques les plus répandues parmi les jeunes adultes du Canada. Elle se manifeste généralement chez les personnes âgées de 15 à 40 ans, qui en subiront les effets imprévisibles toute leur vie. La Société de la SP offre des services aux personnes atteintes de SP et à leur famille et subventionne la recherche sur la cause et le remède de cette maladie. Pour faire un don à la Société de la SP ou pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous à scleroseenplaques.ca ou composez le 1 800 268-7582.

Dialoguez en ligne en vous joignant à la collectivité de la SP. Retrouvez la Société de la SP sur Twitter et Instagram ou cliquez sur « J’aime » sur notre page Facebook.

À propos de la Fondation KRG
La Fondation KRG a pour principal objectif d’amasser des fonds essentiels pour les organismes de bienfaisance pour enfants et de faire connaître leur mission. Depuis près de 20 ans, la Fondation aide des milliers d’enfants à mener une vie heureuse, saine, active et productive. En plus d’aider les enfants, la Fondation KRG est fière de soutenir ceux qui œuvrent auprès des jeunes au quotidien.

Personne-ressource – médias :
Matthew Higginson, Société canadienne de la SP
416 922-6065, poste 3159
matthew.higginson@mssociety.ca