Nouvelles

​Bien vivre : Méditation de pleine conscience et SP

Être en pleine conscience, c’est être présent à ses expériences, ses pensées et ses sentiments. Nous pouvons parvenir à cet état par la méditation, en nous concentrant sur notre respiration et en prenant conscience de nos pensées sans les juger.

La pleine conscience permet de vivre entièrement le moment présent et d’éviter de remuer le passé ou de s’inquiéter de l’avenir. Bien que la méditation de pleine conscience soit issue du bouddhisme, elle se répand de plus en plus en Amérique du Nord en tant que forme de méditation laïque.

Chez les personnes atteintes de sclérose en plaques, ce type de méditation peut favoriser l’adaptation à l’incertitude quant à l’avenir, suscitée fréquemment par le diagnostic de SP. Si vous souhaitez faire l’essai de la méditation de pleine conscience pour améliorer votre qualité de vie, voici quelques conseils de base.

ÉTAPE 1

ASSOYEZ-VOUS CONFORTABLEMENT.

Étant donné que ce type de méditation requiert la pleine conscience, il est recommandé de la pratiquer en position assise, le dos droit, le regard calme porté vers l’avant. Cependant, si cette posture n’est pas confortable, vous pouvez vous allonger, les yeux ouverts ou non.

ÉTAPE 2

ALLEZ-Y LENTEMENT.

Au début, la méditation de pleine conscience peut s’avérer épuisante mentalement, surtout si vous êtes stressé ou préoccupé. Commencez par des périodes d’au plus dix minutes, le matin ou le soir, avant de vous coucher.

ÉTAPE 3

RESPIREZ DE FAÇON NATURELLE.

La méditation de pleine conscience n’exige pas de changer sa respiration, qui doit demeurer naturelle. Concentrez-vous sur votre respiration. Essayez de demeurer pleinement conscient de chaque mouvement respira-toire : inspiration et expiration.

ÉTAPE 4

ACCEPTEZ LES VAGABONDAGES DE VOTRE ESPRIT.

Il est tout à fait normal que votre attention se relâche par moment et que vous cessiez d’être concentré sur votre respiration. Lorsque cela se produit, acceptez les pensées qui vous traversent l’esprit, puis ramenez doucement votre attention à votre respiration.

ÉTAPE 5

PERSISTEZ.

La pleine conscience ne s’acquiert que par la pratique. Si vous ne pouvez demeurer longtemps concentré sur votre respiration, cela ne veut pas dire que vous avez échoué. Pratiquez à votre rythme. Il n’y a pas de limite de temps pour parvenir à l’état de pleine conscience.

Que nous apprend la recherche sur la pleine conscience en lien avec la SP?

Certains témoignages et les résultats d’une étude récente donnent à penser que la méditation de pleine conscience est efficace contre l’anxiété, la douleur et la fatigue, par exemple. Toutefois, les bienfaits de cette technique chez les personnes atteintes de SP n’ont pas encore été évalués rigoureusement. À la suite de la plus récente analyse documentaire approfondie sur les traitements complémentaires et parallèles dans le contexte de la SP, il a été déterminé que les données actuelles n’étaient pas suffisantes pour confirmer l’efficacité de la méditation de pleine conscience dans le contexte de la SP. 

Les chercheurs s’entendent cependant pour dire que la méditation est une thérapie complémentaire relativement sécuritaire pour les personnes qui vivent avec la SP.

Open navigation