Société canadienne de la sclérose en plaques

Dernières nouvelles

Étude de cohorte de plus de sept millions de dollars relative à la progression de la SP et visant à transformer le paysage de la SP au Canada

  • Communiqués de presse

La Société canadienne de la SP, Biogen Canada et la Fondation Brain Canada s’associent pour financer la première étude de cohorte qui sera menée au Canada sur la progression de la sclérose en plaques


Toronto (Ontario), le 28 mars 2017 –
La Société canadienne de la SP, Biogen Canada et la Fondation Brain Canada ont annoncé le lancement d’un appel de propositions de recherche en vue d’un investissement de plus de sept millions de dollars. Des chercheurs seront ainsi invités à présenter un projet consistant à former, au Canada, une cohorte de personnes atteintes de sclérose en plaques (SP) dont le suivi permettra d’étudier la progression de cette maladie. La formation de cette cohorte constituera, à l’échelle du pays, une occasion unique de résoudre la question cruciale qui est de savoir pourquoi cette maladie progresse chez certaines personnes seulement. Auprès de cette cohorte, des chercheurs s’emploieront aussi à déterminer précisément les facteurs qui sont à l’origine de la progression de la SP ainsi qu’à mettre au point des outils qui permettront de dépister et de surveiller ces facteurs. Ils pourront aussi étudier les répercussions de la SP et de ses traitements sur la vie des personnes atteintes de cette maladie ainsi que sur le système de santé canadien.

« L’étude de cohorte relative à la progression de la SP sera la première du genre au Canada et se déroulera d’un bout à l’autre du pays, sous la supervision d’une équipe multidisciplinaire de scientifiques et de professionnels de la santé à l’œuvre dans le domaine de la SP. Les connaissances qui en découleront pourraient influer sur la manière dont nous diagnostiquons et traitons la SP, et fournir ultimement des réponses à de nombreuses questions que les personnes aux prises avec la SP se posent au sujet de cette maladie et de sa progression », explique Yves Savoie, président et chef de la direction de la Société canadienne de la SP.

La progression de la SP – soit l’aggravation constante de la maladie et de l’incapacité liée à celle-ci – constitue une réalité préoccupante avec laquelle doivent composer toutes les personnes touchées par cette affection. Or, en dépit des avancées majeures réalisées dans le domaine de la sclérose en plaques, il n’a pas encore été possible d’élucider complètement les mécanismes sous-jacents de la progression de la SP ni les façons dont les chercheurs et les cliniciens pourraient suivre l’évolution de cette maladie. L’étude de cohorte canadienne relative à la progression de la SP pourrait avoir un impact considérable sur la compréhension et la prise en charge de la maladie, à tous les stades de la SP depuis le diagnostic. En plus de porter sur la progression de la SP d’un point de vue biologique, physique et socio-économique, cette étude requerra la participation significative des personnes vivant avec la SP et permettra ainsi la prise en compte de l’expérience de ces dernières. À terme, l’objectif de l’étude de cohorte est d’établir des liens entre les résultats qui relèveront de la biologie et les constatations qui seront issues de la recherche clinique et des diverses observations menées dans un contexte concret, de sorte qu’on dispose, un jour, d’un tableau complet de la progression de la SP, afin que les chercheurs puissent approfondir leurs connaissances sur la nature imprévisible de la SP et qu’ils parviennent ultimement à trouver un remède contre celle-ci.

« Apprendre qu’on a la SP peut être éprouvant. Les symptômes sont inconstants, et la prise en charge de la maladie peut poser des difficultés. Une étude de cohorte sur la progression de la SP pourrait contribuer à mettre fin à l’imprévisibilité liée à la SP », indique Chantal Milne, qui a reçu un diagnostic de SP en 2012. « J’aimerais être encore capable de m’asseoir par terre pour jouer avec ma fille au cours des années à venir. Il est réconfortant de savoir que du temps et des efforts sont consacrés à des travaux de recherche qui auront des retombées bénéfiques non seulement pour moi, mais aussi pour les générations futures, y compris celle de ma fille. »

« À Biogen Canada, nous sommes ravis de collaborer avec la Société canadienne de la SP et la Fondation Brain Canada en vue d’une étude pancanadienne novatrice, unique en son genre, qui sera menée au profit des Canadiens touchés par la SP. À notre avis, cette approche multipartenariale démontre l’engagement de tous envers la collectivité de la SP du Canada », précise Lisa Hickey, vice-présidente et directrice générale de Biogen Canada. « Une étude d’une telle envergure aura un impact immense sur notre bagage de connaissances sur la SP et l’évolution de cette maladie. »

« La Fondation Brain Canada est fière de participer à un partenariat novateur de financement de la recherche qui non seulement permettra la mise sur pied d’une plateforme de données commune, mais guidera aussi l’utilisation de cette dernière par des chercheurs désireux d’apporter des réponses à des questions précises d’ordre scientifique. Le soutien financier ainsi accordé renforcera la capacité de recherche du Canada dans le domaine de la SP et procurera aux chercheurs de notre pays une ressource et un modèle applicables à l’étude d’autres affections neurodégénératives, telles la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la sclérose latérale amyotrophique et la maladie de Huntington, qui présentent certaines similarités quant à leurs mécanismes sous-jacents », ajoute Inez Jabalpurwala, présidente et chef de la direction de Brain Canada.

L’investissement de chacun des trois partenaires dans ce projet d’étude de cohorte s’élève à plus de deux millions de dollars. Par ailleurs, la Société de la SP tient à exprimer sa gratitude envers les entreprises PCL Construction et Bennett Jones LLP – donateurs principaux ayant alloué à cette initiative 1,25 million et 1 million de dollars respectivement – ainsi qu’à l’égard des particuliers qui ont contribué de manière substantielle au financement du projet. Il importe aussi de souligner que, grâce au Fonds canadien de recherche sur le cerveau, la Fondation Brain Canada bénéficie du soutien financier de Santé Canada.

Les chercheurs intéressés sont invités à soumettre une lettre d’intention en vue de l’obtention d’une subvention de planification, qui leur permettra de procéder à l’élaboration d’une demande détaillée. La subvention de planification peut atteindre un montant de 250 000 $. Si plus d’une équipe est invitée à fournir une demande détaillée, le montant de la subvention de planification sera divisé entre les équipes sélectionnées. Il est possible d’en savoir plus à ce sujet en consultant la page Web consacrée à l’étude de cohorte sur la progression de la SP.

- 30 -

À propos de la sclérose en plaques et de la Société canadienne de la SP

Le Canada affiche le plus fort taux de sclérose en plaques du monde. Cette maladie chronique souvent invalidante cible le système nerveux central, qui comprend le cerveau, la moelle épinière et les nerfs optiques. La SP est l’une des affections neurologiques les plus répandues parmi les jeunes adultes du Canada. Elle se manifeste généralement chez les personnes âgées de 15 à 40 ans, qui en subiront les effets imprévisibles toute leur vie. La Société de la SP offre des services aux personnes atteintes de SP et à leur famille et subventionne la recherche sur la cause et le remède de cette maladie. Pour faire un don à la Société de la SP ou pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous à scleroseenplaques.ca ou composez le 1 800 268 7582.

Dialoguez en ligne en vous joignant à la collectivité de la SP. Retrouvez la Société de la SP sur Twitter et Instagram ou cliquez sur « J’aime » sur notre page Facebook.

À propos de Biogen Canada

Biogen Canada est une société affiliée de Biogen. À la pointe de la science et de la médecine, Biogen met au point et distribue dans le monde entier des médicaments dont bénéficient les personnes aux prises avec une maladie neurologique ou neurodégénérative grave. Fondée en 1978, Biogen fut l’une des premières sociétés de biotechnologie indépendantes à voir le jour. Aujourd’hui, elle possède la plus vaste gamme de produits consacrés à la sclérose en plaques, commercialise le seul médicament homologué pour le traitement de la maladie d’Aran-Duchenne et est un chef de file dans la recherche sur certaines affections neurologiques, dont la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et la sclérose latérale amyotrophique (ALS). S’appuyant sur son savoir-faire dans le domaine des produits biologiques, Biogen fabrique et commercialise également des médicaments biosimilaires de grande qualité. Pour obtenir plus d’information sur Biogen, rendez-vous à biogen.com.

À propos de la Fondation Brain Canada et du Fonds canadien de recherche sur le cerveau

La Fondation Brain Canada est un organisme sans but lucratif national, établi à Montréal, qui encourage et soutient l’excellence, l’innovation et le changement de paradigmes dans le domaine de la recherche sur le cerveau au Canada. Voilà près de 20 ans que la Fondation Brain Canada plaide pour que le cerveau soit considéré comme un système unique et complexe, présentant des similitudes pour l’ensemble des troubles neurologiques, des maladies mentales et de la toxicomanie, ainsi que des lésions du cerveau et de la moelle épinière. Considérer le cerveau comme un seul système suscite le besoin d’une plus grande collaboration entre les disciplines et les institutions, et d’une façon plus intelligente d’investir dans la recherche axée sur les résultats dont bénéficieront les patients et leurs familles. La vision de la Fondation Brain Canada consiste à promouvoir la compréhension du cerveau, en présence ou en l’absence de maladies, l’amélioration de la qualité de vie ainsi que les changements positifs dans la société.

Le Fonds canadien de recherche sur le cerveau est un partenariat public-privé entre Santé Canada et la Fondation Brain Canada dont l’objectif est d’encourager les Canadiens à investir davantage dans la recherche sur le cerveau et de maximiser l’impact et l’efficacité de ces investissements. Brain Canada s’est engagée à recueillir 120 millions de dollars auprès de donateurs privés et de sources non gouvernementales, et un montant équivalant dollar pour dollar aux dons ainsi amassés sera versé par le gouvernement du Canada. Le Fonds permet d’appuyer « les travaux des meilleurs chercheurs en science neurologique au Canada, favorisant la recherche concertée et accélérant les découvertes afin d’améliorer la santé et la qualité de vie des Canadiens qui souffrent de troubles neurologiques ».

Pour obtenir plus de renseignements, rendez-vous à braincanada.ca/fr.

Personnes-ressources pour les médias :

Jennifer Asselin
Société canadienne de la SP
416 922-6065, poste 3144
jennifer.asselin@mssociety.ca

Katarina Stojkovic
Fondation Brain Canada
514 989-2989, poste 110
katarina.stojkovic@braincanada.ca