Société canadienne de la sclérose en plaques

Nouvelles

La Société canadienne de la sclérose en plaques invite les gens de notre pays à participer au mouvement #prioriteSP

  • Communiqués de presse

Dans le cadre de la campagne #prioriteSP, l’organisme incite les députés fédéraux à prolonger de 15 à au moins 26 semaines la période de prestations de maladie de l’assurance-emploi ainsi qu’à soutenir les organismes de bienfaisance du domaine de la santé en leur accordant un financement direct

Toronto (Ontario), le 7 octobre 2020. – La Société canadienne de la sclérose en plaques procède aujourd’hui au lancement de sa nouvelle campagne #prioriteSP, dont l’objectif est d’inciter les députés fédéraux à prolonger de 15 à au moins 26 semaines la période de prestations de maladie de l’assurance-emploi (AE) ainsi qu’à soutenir les organismes de bienfaisance canadiens à l’œuvre dans le domaine de la santé en leur accordant un financement direct qui permettrait à ces derniers de maintenir les services indispensables qu’ils offrent aux citoyens les plus vulnérables de notre pays et de continuer à soutenir des travaux de recherche fondamentaux en santé. D’un océan à l’autre, les Canadiens sont invités à participer à cette campagne menée en ligne, dans le cadre de laquelle ils pourront envoyer un message à leurs députés respectifs afin d’appuyer la mise en œuvre des changements préconisés par la Société canadienne de la SP.

En moyenne, onze Canadiens reçoivent un diagnostic de SP chaque jour. Dans notre pays, des dizaines de milliers de gens aux prises avec cette maladie et leur famille doivent composer avec des défis de taille sur les plans physique, mental et émotionnel, ainsi qu’avec une situation financière précaire. Les personnes atteintes de SP souhaitent travailler, mais peinent parfois à conserver leur emploi. Comme plus de 60 p. 100 des gens qui ont la SP se retrouvent tôt ou tard au chômage, il apparaît évident que davantage de souplesse est requise au chapitre des prestations de maladie de l’assurance-emploi.

« Le cadre actuel du programme de prestations de maladie de l’AE ne répond pas aux besoins d’un trop grand nombre de Canadiens », explique Pamela Valentine, présidente et chef de la direction de la Société canadienne de la SP. « Par ailleurs, en raison de la période de crise que nous traversons et de la chute brutale de revenus qu’ont subie les organismes de bienfaisance du domaine de la santé, ceux-ci éprouvent des difficultés sans précédent à procurer aux millions de Canadiens à qui ils viennent en aide le soutien précieux dont ils ont besoin. Nous invitons donc l’ensemble des Canadiens à se mobiliser aux côtés de ces organismes et de la collectivité de la SP afin de demander à leurs députés d’assouplir le programme de prestations de maladie de l’AE et de venir en aide à ces organismes afin de permettre à ces derniers, en retour, d’aider les gens les plus vulnérables de notre pays. »

« L’incertitude liée au fait de vivre avec une affection épisodique peut constituer l’un des aspects les plus invalidants d’une telle maladie. Or, à cela s’ajoute souvent la stigmatisation, sans compter l’incapacité à se trouver ou à conserver un emploi valorisant. Les personnes qui ont la SP ne savent pas quand elles subiront une nouvelle poussée ni combien de temps durera celle-ci », précise Patrycia Rzechowka, qui a reçu un diagnostic de SP en 2012. « Pouvoir compter sur les prestations de maladie de l’AE apporterait une forme de prévisibilité à bien des gens dont la vie est extrêmement imprévisible. Pour les personnes atteintes de SP, le fait de pouvoir travailler et d’être soutenues au moment où elles en ont besoin changerait complètement leur existence. »

Demandez à votre député d’appuyer le mouvement #prioriteSP. Pour ce faire, veuillez cliquer ici pour accéder à notre site Web, à partir duquel vous pourrez trouver les coordonnées de votre député à l’aide de votre code postal. Vous aurez ensuite la possibilité de personnaliser le modèle de lettre qui vous sera proposé, puis de transmettre votre message en cliquant sur « Envoyer ». Enfin, n’hésitez pas à faire connaître votre participation à la campagne sur les réseaux sociaux en utilisant le mot-clic #prioriteSP et en encourageant les membres de votre réseau à se joindre à leur tour au mouvement #prioriteSP.

-30-

À propos de la sclérose en plaques et de la Société canadienne de la SP

Le Canada affiche l’un des taux de sclérose en plaques (SP) les plus élevés du monde. En moyenne, onze Canadiens reçoivent un diagnostic de SP chaque jour. La sclérose en plaques est une maladie auto-immune chronique ciblant le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). On la considère comme une maladie épisodique, c’est-à-dire qu’elle se caractérise par la survenue de troubles invalidants dont la gravité et la durée varient et qui sont souvent suivis par des phases de rémission. La SP se manifeste généralement chez des personnes âgées de 20 à 49 ans, qui en subiront les effets imprévisibles toute leur vie. La Société de la SP procure du soutien et de l’information aux personnes touchées par la SP et elle défend les droits et les intérêts de ces dernières. Elle subventionne par ailleurs la recherche sur la cause et le remède de la SP en vue de nous rapprocher d’un monde sans SP. Pour obtenir plus d’information sur la sclérose en plaques ou sur la Société de la SP, pour vous impliquer auprès de notre organisme ou pour faire un don afin de soutenir les personnes de notre pays touchées par la SP, rendez-vous à scleroseenplaques.ca ou composez le 1 800 268-7582.

Dialoguez en ligne avec la collectivité de la SP. Retrouvez la Société de la SP sur Twitter et Instagram ou abonnez-vous à sa page Facebook.

PERSONNE-RESSOURCE :

Jennifer Asselin
Société canadienne de la SP
1 800 268-7582, poste 3144
jennifer.asselin@scleroseenplaques.ca

Open navigation