Nouvelles

L’Organisation mondiale de la santé rejette une demande d’ajout de médicaments contre la SP à la Liste modèle des médicaments essentiels

  • Annonces

10 juillet 2019 - En décembre 2018, la Fédération internationale de la sclérose en plaques (MSIF) avait soumis à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) une demande préconisant l’ajout de trois agents ciblant la SP – sélectionnés selon diverses catégories de critères – à la nouvelle version de la Liste modèle des médicaments essentiels (LME).

L’OMS a annoncé que ces trois médicaments ne seront pas ajoutés à la LME. Bien qu’il s’agisse d’une nouvelle décevante pour les personnes qui vivent avec la SP dans le monde, la demande que la MSIF avait formulée en faveur de l’ajout de ces trois agents à la LME a permis à cet organisme de recentrer l’attention sur les traitements contre la SP à l’échelle mondiale. Les membres du comité d’experts de l’OMS ont par ailleurs reconnu le besoin en matière de santé publique de traitements efficaces et abordables contre la SP et ont demandé qu’une nouvelle demande soit soumise dans deux ans.

Dans un communiqué publié à ce sujet, la MSIF explique que la présentation de sa demande a constitué « une démarche extrêmement utile qui lui a permis de mobiliser des organismes et diverses catégories de sympathisants avec qui elle pourra continuer de collaborer à l’amélioration de l’accès aux médicaments contre la SP au profit des personnes atteintes de cette maladie. »

La MSIF avait soumis à l’OMS une demande en faveur de l’ajout à la LME de trois médicaments modificateurs de l’évolution de la SP (MMÉSP), soit l’acétate de glatiramère, le fingolimod et l’ocrélizumab, sélectionnés à partir d’une liste de MMÉSP répartis en trois catégories selon des critères relatifs à l’innocuité, à l’efficacité et au mode d’administration. La MSIF avait alors souligné la nécessité de reconnaître comme traitement essentiel contre la SP au moins un agent pour chacune des trois catégories ainsi établies de MMÉSP.

La MSIF avait formulé sa demande en collaboration avec les organismes qui la composent, la World Federation of Neurology ainsi que divers comités œuvrant pour le traitement et la recherche dans le domaine de la SP en Europe (ECTRIMS), en Amérique latine (LACTRIMS), en Amérique du Nord (ACTRIMS), au Moyen-Orient (MENACTRIMS) et en Asie (PACTRIMS). Dans le monde, plus de vingt organismes, y compris la Société canadienne de la SP, avaient envoyé des lettres d’appui en faveur des recommandations de la MSIF.

La MSIF poursuivra ses discussions avec l’OMS et s’emploiera à définir les étapes à venir relativement à l’ajout de médicaments contre la SP à la LME, de même qu’en ce qui concerne l’amélioration de l’accessibilité des traitements au profit des personnes qui vivent avec la SP dans le monde.

Autres liens :

Communiqué de la MSIF (en anglais seulement)

Communiqué de presse de l’OMS

Version intégrale de la demande de la MSIF (en anglais seulement)

Complément d’information sur les MMÉSP homologués au Canada

Open navigation