Société canadienne de la sclérose en plaques

Nouvelles

Nouvelles nominations aux postes de président et de vice-président du comité scientifique directeur de l’Alliance internationale pour la recherche sur la SP progressive

  • Annonces

Accession de la Dre Ruth Ann Marrie, chercheuse canadienne et spécialiste de la SP, à la vice-présidence du comité scientifique

Après avoir mené une importante campagne de recrutement à l’échelle mondiale, l’Alliance internationale pour la recherche sur la SP progressive (l’Alliance) a nommé le Pr Robert Fox au poste de président de son comité scientifique directeur ainsi que la Pre Ruth Ann Marrie à titre de vice-présidente de ce même comité. Rappelons que le comité scientifique directeur de l’Alliance a pour mandat d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie de recherche d’envergure mondiale destinée à accélérer la mise au point de nouveaux traitements efficaces à l’intention des personnes qui, de par le monde, vivent avec une forme progressive de sclérose en plaques.

C’est avec beaucoup de fierté que la Société canadienne de la SP adresse ses félicitations à la Dre Ruth Ann Marrie, chercheuse émérite du Canada et spécialiste de la SP, pour sa nomination en tant que vice-présidente de ce comité. Comptant parmi les chefs de file de la recherche sur la SP, la Dre Marrie est reconnue pour sa vaste expertise, qu’elle met à profit en vue de contribuer à l’élargissement du champ de connaissances sur la SP chez l’adulte et l’enfant, à l’amélioration de la santé des personnes atteintes de SP, ainsi qu’à l’optimisation des soins de santé destinés à ces dernières.

La Dre Marrie préside actuellement le comité médical consultatif de la Société de la SP, en plus de détenir un poste de professeure en médecine et en sciences de la santé communautaire à l’Université du Manitoba et d’assurer la direction de la Clinique de sclérose en plaques du Centre des sciences de la santé de Winnipeg. Elle est également titulaire de la chaire de recherche sur la SP financée par la Fondation de la famille Waugh et remplit les fonctions de directrice scientifique du registre des personnes atteintes de SP du NARCOMS (comité nord-américain sur la SP).

La Dre Marrie mène par ailleurs des travaux en vue de mieux comprendre l’incidence des facteurs liés à la comorbidité – comme les comportements en santé et la présence d’une autre maladie – sur divers aspects de la santé des personnes atteintes de SP. Ses champs d’intérêt en matière de recherche comprennent aussi les facteurs étiologiques de la SP, l’exploitation des résultats déclarés par les patients atteints de cette maladie et la SP pédiatrique.

« Mon travail de clinicienne me rappelle chaque jour les défis qu’ont à surmonter les personnes qui vivent avec une forme progressive de SP ainsi que le besoin urgent de trouver de nouvelles façons d’atténuer ces difficultés. Je me réjouis de l’occasion qui m’est donnée de contribuer à l’avancement de la mission de l’Alliance internationale pour la recherche sur la SP progressive », a déclaré la Dre Marrie dans un communiqué de presse diffusé par l’Alliance.

« Le niveau de compétence et l’expérience des candidats en lice étaient exceptionnels, et parmi ces derniers figuraient des chefs de file de la recherche sur la SP, à l’œuvre dans différentes parties du monde. Nous sommes ravis de savoir que les Prs Fox et Marrie mettront à contribution leur leadership et leurs compétences dans le cadre des fonctions importantes qu’ils exerceront au sein de l’Alliance », précise Pam Valentine, Ph. D., présidente et chef de la direction de la Société canadienne de la SP et membre du comité de direction de l’Alliance.

Les Prs Fox et Marrie entreront en fonction progressivement et occuperont officiellement leur nouveau poste à compter de 2022.

Pour en apprendre davantage sur l’annonce dont il est ici question, rendez-vous à l’adresse suivante : https://www.progressivemsalliance.org/announcements/next-chair-and-vice-chair-of-the-alliance-scientific-steering-committee-selected/ (en anglais seulement).

Open navigation