Société canadienne de la sclérose en plaques

Réadaptation

Le but de la réadaptation est d’améliorer ou de maintenir les fonctions. Dès le diagnostic, les spécialistes de la réadaptation peuvent donner des renseignements et prévoir des méthodes de traitement conçues pour favoriser une bonne santé et une bonne forme physique, réduire la fatigue et permettre à leurs patients de se sentir le mieux possible et d’optimiser leurs capacités, tant à la maison qu’au travail. Lorsque les symptômes commencent à entraver les activités de la vie quotidienne, ces spécialistes peuvent proposer des solutions aux difficultés liées à la locomotion, à l’habillage, aux soins personnels, à l’exécution des tâches à la maison et au travail ainsi qu’au maintien d’une bonne forme physique globale. Ils peuvent également évaluer et traiter les troubles de la parole, de la déglutition, de la mémoire et de la pensée.

La réadaptation est considérée comme indispensable à un bon plan de soins global pour les personnes atteintes de SP, à tous les stades de la maladie.

Pour en savoir plus sur les spécialistes de la réadaptation et le rôle essentiel joué par ces derniers au sein d’une équipe soignante, rendez-vous à la section intitulée « Collaborer avec son équipe soignante ».

Types de traitements de réadaptation

Physiothérapie

Le physiothérapeute évalue le potentiel moteur et les capacités fonctionnelles de la personne, s’intéressant surtout aux aspects suivants : déambulation, force, équilibre, posture, fatigue et douleur. Il peut aussi proposer des étirements, des exercices de renforcement et d’amplitude des mouvements, un entraînement à la marche et à l’utilisation d’aides à la locomotion (cane, béquilles, quadriporteur et fauteuil roulant), entre autres. Ces interventions ont un double objectif : 1) atteindre des capacités fonctionnelles optimales et les maintenir et 2) prévenir le déconditionnement, l’affaiblissement musculaire découlant du manque d’activité et les contractures associées à la spasticité.

Ergothérapie

L’ergothérapie a pour but d’accroître l’autonomie, le rendement et la sécurité du patient dans toutes les activités reliées aux soins personnels, à l’emploi et aux loisirs. Ce spécialiste enseigne des techniques de conservation de l’énergie et montre comment se servir d’articles et d’accessoires conçus pour simplifier la tâche des gens, à la maison et au travail. Il peut recommander un réaménagement du domicile et du lieu de travail pour accroître l’accessibilité et la commodité de ces derniers.

Traitement des troubles de la parole et de la déglutition

L’orthophoniste évalue et traite les troubles de la parole et de la déglutition. Ces troubles sont parfois attribuables à des lésions du système nerveux central (SNC) qui peuvent altérer la maîtrise des muscles intervenant dans la parole et la déglutition. Ce type de thérapie vise à faciliter et à améliorer la communication ainsi qu’à favoriser une bonne déglutition et un bon état de santé général.

Traitement de la dépression

L’intervention d’un psychologue ou d’un psychiatre peut s’avérer efficace dans le traitement des troubles de l’humeur et des troubles cognitifs. Vivre avec la SP peut entraîner une dépression chez certains patients, mais la maladie elle-même peut aussi jouer un rôle dans la survenue de cette affection.

Réadaptation cognitive

Le neuropsychologue, comme souvent l’ergothérapeute ou l’orthophoniste, évalue et traite les troubles de l’idéation, du jugement, de la concentration et de la mémoire.

Évaluation et intervention par un travailleur
social

Le travailleur social évalue les besoins des gens sur le plan social et peut orienter ces derniers vers des ressources clés et les renseigner sur divers sujets, entre autres, le maintien du revenu, les assurances, l’hébergement et les options en matière de soins prolongés.

Réadaptation professionnelle

Les programmes provinciaux de réadaptation professionnelle offrent de nombreux services aux personnes handicapées : préparation au marché du travail, formation en milieu de travail, soutien dans la recherche d’emploi, entraînement à la marche et évaluation des technologies fonctionnelles, tout cela dans le but d’aider les gens à garder leur emploi actuel ou à en trouver un autre, mieux adapté à leurs besoins.