Société canadienne de la sclérose en plaques

Nouvelles récentes sur la recherche en SP

Évaluation des critères diagnostiques de l’IVCC lors d’une étude subventionnée par la Société canadienne de la SP

  • Étude canadienne
  • Étude financée par la Société de la SP

Contexte

En juin 2010, la National MS Society (États-Unis) et la Société canadienne de la SP ont affecté plus de 2,4 millions de dollars à sept nouveaux projets de recherche visant à mieux faire comprendre le lien qui pourrait exister entre l’insuffisance veineuse céphalorachidienne chronique (IVCC) et la SP. L'une de ces études, qui a été dirigée par la Dre Fiona Costello du Hotchkiss Brain Institute de l’Université de Calgary et dont les résultats ont été publiés dans le Canadian Medical Association Journal, avait pour but de vérifier la validité de l’hypothèse de l’IVCC en comparant l’anatomie du système veineux et le débit sanguin veineux de personnes atteintes de SP à ceux de personnes en bonne santé.


Description de l’étude

La Dre Costello et ses collaborateurs ont mené une étude transversale auprès de 120 sujets atteints de SP et de 60 témoins en bonne santé (soit 180 sujets en tout). Ils ont eu recours à l’échographie et à la veinographie par résonance magnétique (examen permettant d’observer le débit sanguin dans les veines de la tête et du cou et d’obtenir des images détaillées de ces structures) afin de comparer les proportions d’anomalies veineuses existant dans ces deux groupes de sujets. Ils avaient émis l’hypothèse que si l’IVCC était bel et bien associée à la SP, ils décèleraient des signes révélateurs d’obstructions veineuses chez les sujets atteints de SP. En vue d’éviter tout biais dans l’analyse, les radiologistes qui ont interprété les résultats de chaque type d’examen d’imagerie n’ont pas été informés de l’état clinique des sujets ni des résultats de l’autre examen. Ils se sont servis de quatre des cinq critères diagnostiques de l’IVCC définis par le Dr Paolo Zamboni en 2009 pour déceler la présence d’anomalies du débit sanguin veineux chez les sujets (le cinquième critère du Dr Zamboni n’a pas été pris en compte dans cette étude parce qu’on n’y a pas utilisé un type d’échographie particulier).


Résultats

Il est apparu que 58 % des sujets atteints de SP et 63 % des témoins remplissaient au moins un critère diagnostique de l’IVCC, et que 20 % des sujets atteints de SP et 10 % des témoins répondaient à au moins deux de ces critères. L’équipe de recherche n’a pas relevé de différence entre les sujets atteints de SP et les témoins en bonne santé pour ce qui est de la proportion d’anomalies du débit sanguin veineux. Par ailleurs, elle a constaté une grande variabilité au sein de ces groupes quant à l’anatomie du système veineux et au débit sanguin veineux.


Commentaires

Cette étude n’a pas mis en évidence d’association entre l’IVCC et la SP. Les chercheurs qui l’ont réalisée ont exprimé certaines préoccupations quant à la méthodologie employée et aux critères diagnostiques de l’IVCC définis par le Dr Zamboni. Plus précisément, la Dre Costello a remis ces critères en question en soulignant que les résultats obtenus dépendent de plusieurs facteurs, notamment la position du sujet durant les examens, les techniques d’imagerie utilisées et l’interprétation des résultats, qui est subjective. C’est la variabilité de ces facteurs qui serait à l’origine de la variabilité des résultats des études réalisées jusqu’à présent et qui expliquerait pourquoi de nombreux chercheurs ne parviennent pas à reproduire les résultats obtenus par le Dr Zamboni. Précisons en outre que les différences observées entre les sujets de cette étude en ce qui concerne l’anatomie des veines de la tête et du cou n’étaient pas liées à la présence ou à l’absence de la SP.

La Société canadienne de la SP continue de subventionner un essai clinique canadien sur l’IVCC mené par le Dr Anthony Traboulsee du Vancouver Coastal Health, qui vise à déterminer si la dilatation des veines de la tête et du cou peut avoir des effets positifs sur le traitement des symptômes de la SP. La Société canadienne de la SP a à cœur de subventionner des travaux de recherche qui fourniront aux personnes atteintes de SP les réponses aux questions qu’elles se posent.


Source

COSTELLO F et coll. « Validity of the diagnostic criteria for chronic cerebrospinal venous insufficiency and association with multiple sclerosis », Canadian Medical Association Journal, 2014 June 2. [Version électronique publiée avant la version imprimée]